Algérie

Bir El Djir

Dégradation du cadre de vie Des habitants de l?est de Bir El Djir, totalisant une population estimée à près de 4 000 âmes, invitent le wali d?Oran à effecteur une visite dans cette localité pour constater de visu la dégradation de leur cadre de vie ainsi que leur vécu au quotidien. Les enfants et les personnes âgées risquent, en raison de la poussière, de devenir des asthmatiques. Selon le président du comite de ce quartier (îlots 11, 13 et 20 et les logements CNL), ces populations vivent dans le calvaire depuis plus de 15 années. Elles n?ont bénéficié, à ce jour, d?aucun projet ou prise en charge de leur doléances concernant la protection de l?environnement ou d?une mise en place d?infrastructures de base pour les besoins en matière de santé public, d?agence postale, de branchement au réseau de gaz naturel et surtout d?alimentation en eau potable. Les habitants sont obligés de faire appel aux colporteurs pour s?approvisionner en eau. Fosses septiques Pour rappel, c?est la seule commue de la wilaya qui compte un nombre impressionnant de colporteurs d?eau qui, dès les premières heures de la matinée, déclenchent la noria de leurs engins pour alimenter les populations parfois jusque tard dans la soirée. Malgré les craintes liées au risque des MTH, ces derniers rendent un grand service. Il serait utile de rappeler aux responsables de l?Algérienne des eaux et ceux de l?hydraulique que la principale conduite alimentant la zone est d?Oran passe à proximité de ces trois îlots avant d?aboutir au réservoir principal de Sedikia. Pour l?assainissement, sachant pourtant que la zone côtière est située à quelques mètres seulement de cette localité, les habitants sont contraints d?utiliser des fosses septiques qui menacent la nappe phréatique. Pour ce qui est du transport, malgré les appels incessants pour son renforcement, notamment pour les enfants scolarisés de la cité de la concorde (CNL), la situation ne fait qu?empirer, surtout l?hiver. Les élèves doivent quitter leur domicile dès 6 h30 pour, sans compter les risques d?agression, pouvoir arriver à l?heure. Devant cette situation et à la veille des législatives qui vont encore donner lieu à des promesses sans suite, les habitants de cette localité s?estiment lésés.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)