Algérie

Benjamin Stora à El Watan


« C?est un pas en avant, mais? » Titulaire de plusieurs doctorats en histoire et sociologie, dont un en sciences sociales du Maghreb et du Moyen-Orient contemporains, Benjamin Stora, un habitué du colloque international sur les massacres du 8 mai 45 à Guelma, a réagi concernant la déclaration du 27 avril à Guelma de Bernard Bajolet, ambassadeur de France en Algérie dans laquelle celui-ci avait soutenu : « Le temps de la dénégation des massacres du 8 mai 45 est terminé. » A ce sujet, il dira : « Il est certain que c?est un pas en avant en qualifiant l?acte de massacres, mais ce n?est pas des excuses ni même une reconnaissance des faits. »

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)