Algérie

Benaïssa réunit les opérateurs stockeurs

Préserver le pouvoir d’achat des consommateurs Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural a rencontré hier les stockeurs de pommes de terre au siège de son ministère. Au menu de cette rencontre, la sensibilisation des stockeurs adhérents au système de régulation de la pomme de terre autour des impératifs de leur implication dans les objectifs fixés par le ministère de l’Agriculture. «Il est question en premier de l’approvisionnement régulier du marché pour éviter tout déséquilibre. En second lieu, il est question de protéger le revenu des agriculteurs. En troisième lieu, il est question de la protection du pouvoir d’achat du consommateur», expliquera à ce sujet le ministre de l’Agriculture devant un important parterre d’opérateurs stockeurs, qui sont au nombre de 180 à 190 au niveau national. M. Benaïssa qui a exhorté les opérateurs stockeurs à devenir de véritables entrepreneurs dans le domaine, n’a pas manqué d’écouter leurs doléances. Ces propriétaires de chambres froides qui sont parfois des agriculteurs ont posé en premier lieu le problème du paiement des agriculteurs. Tout comme ils ont posé les problèmes inhérents au stockage de la semence et aux produits stockés au niveau des chambres froides. La wilaya de Ain Defla connaît ainsi le problème de la disponibilité de l’eau, ont expliqué des opérateurs de cette wilaya. Au niveau toujours de cette wilaya, ainsi qu’à Chlef et Mascara, d’autres problèmes inhérents aux engrais ont été également exprimés. Le ministre de l’Agriculture qui a écouté attentivement les intervenants a promis de les régler. Il est question à ce sujet du paiement des stockeurs pour le premier mois de l’opération, qui sera entamé dès aujourd’hui par les antennes régionales de la Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA). Le paiement se fera sur la base d’un prix unitaire de 1,8 DA par kilogramme stocké par mois pour la pomme de terre conditionnée en filet, et de 1,5 DA pour celle stockée en vrac. Par ailleurs et en marge de la rencontre d’hier, le ministre de l’Agriculture a révélé qu’une quantité de l’ordre de 100.000 tonnes de pommes de terre a été stockée depuis la mise en place, il y a un mois, du système de régulation des produits à large consommation (Syrpalac) lancé par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural. Selon Amar Assabah, directeur de la régulation et de la production agricole au ministère, «100.000 tonnes de pommes de terre ont pu être collectées auprès des agriculteurs et stockées au niveau des différentes chambres froides mobilisées dans le cadre de cette opération qui vise principalement l’approvisionnement régulier du marché par ce produit, la protection du revenu des agriculteurs et du pouvoir d’achat des consommateurs». Selon notre interlocuteur, les prévisions du ministère de l’Agriculture concernant ce dispositif est qu’il devrait permettre «une meilleure disponibilité de la pomme de terre durant la période creuse de production, dite arrière-saison, allant du 15 août au 15 novembre de chaque année». D’autre part, le ministre de l’Agriculture s’est réuni, hier après-midi, avec les présidents et les secrétaires généraux de la chambre nationale de l’agriculture et des chambres d’agriculture de wilayas. A cette occasion, le ministre a recommandé aux participants de se mobiliser pour développer et moderniser l’agriculture nationale. «On n’a plus le temps de nous disperser comme on le fait. Il est inimaginable, avec le potentiel qu’on a dans le domaine agricole, qu’on continue de parler entre nous avec le langage des diplomates. On n’est pas des diplomates mais des agriculteurs qui doivent renforcer leurs capacités agricoles», dira-t-il, avant d’ajouter que «l’heure est à la mobilisation et à l’opérationnalisation des actions». Samira Illoul
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)