Algérie

AS Khroub

AS Khroub
A l'instar des équipes phares de la wilaya telles que le CSC et le MOC qui avaient perçu la semaine écoulée conjointement un milliard et demi de centimes de la part de la wilaya, l'ASK a bénéficié dernièrement d'une subvention de l'ordre de 500 millions de centimes octroyée par le wali de Constantine. La cérémonie de remise s'est déroulée au cabinet du wali en présence des représentants de la presse locale et des membres du directoire du club, le chèque ayant été remis par le wali. « Cette subvention constitue certes une bouffée d'oxygène, mais elle n'est pas en mesure de régler tous nos problèmes, et notamment les salaires des joueurs en retard que nous espérons éponger grâce à la subvention des quatre milliards de centimes que l'APC va nous octroyer », nous a déclaré Abdelali Mohamed, membre du directoire. Malheureusement, les dirigeants n'ont pas disposé de ce pactole qui leur aurait permis de motiver les joueurs qui s'apprêtaient à affronter l'ASO Chlef dans leur stade Abed Hamdani de Khroub. « Il faut attendre une quinzaine de jours pour que cet argent atterrisse dans les caisses », a expliqué notre interlocuteur. Ceci dit, les hommes de Redjimi ont été tenus en échec sur leur stade par des Chélifiens accrocheurs. Ce qui a fait que le parcours en dents de scie se poursuit alors que la lutte pour le maintien devient de plus en plus ardue pour l'équipe khroubie qui se retrouve plus que jamais directement menacée par la relégation. Car les camarades de Djahel occupent désormais la quatorzième place avec 39 points au compteur, quatre de plus que le second potentiel relégable, l'AS Bousaâda, et dix sur la lanterne rouge, l'USMM Hadjout. En outre, il convient de préciser que l'ASK doit affronter à domicile deux prétendants à l'accession, en l'occurrence le CA Batna et l'USM Bel-Abbès, alors qu'elle doit livrer trois matches à l'extérieur contre des équipes menacées. C'est dire que la situation est des plus inquiétantes et que la sonnette d'alarme est tirée. Et, ce qui est le plus grave, c'est que les dirigeants n'ont aucune idée pour redresser la barre. Interrogé, le membre du directoire Abdelali Mohamed a avoué que lui-même et ses collèges ne savent plus quoi faire, sauf pointer du doigt les équipes non concernées, telles que l'ASO Chlef et l'US Chaouia qui, d'après eux, sont indirectement « responsables » de cette situation.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)