Algérie - Revue de Presse

Arts plastiques



Coup d?envoi du 3ème salon méditerranéen Apparemment, le 3ème salon méditerranéen des arts plastiques qui s?est ouvert, hier matin au palais des arts et des cultures, semble donner satisfaction à ses organisateurs. Le président de l?association Civ-?il qui est derrière cette manifestation culturelle se dit satisfait par le nombre des participants ?une cinquantaine d?artistes dont certains venus du Maroc, d?Espagne, d?Egypte- et par la qualité des ?uvres exposées. « Des artistes étrangers n?ont pas pu venir mais nous ont envoyé leurs travaux, ce qui prouve le capital confiance que l?association a acquis », dira-t-il. Peintres, sculpteurs, calligraphiques, céramistes, plus d?une centaine d??uvres sur des accroches qui ne manquent pas style. Les présentoirs loués à un particulier qui a, reconnaît-on, arrangé l?association, question prix, ont rehaussé ce premier vernissage. Pour rappel, un deuxième est prévu, aujourd?hui, au musée Ahmed Zabana, en « hommage aux artistes fondateurs de l?UNAP ». Pour l?artiste Afifi Cherfaoui, installé en France, « tout ce qu?on peut dire sur ce salon, c?est que ça s?est fait. Oran est la deuxième ville du pays et il est temps qu?on se bouge ?sur le plan culturel ». L?Espagnol Lucas Pinar trouve que, comparativement, à ce qui se fait chez eux, dans les pays qui ont des traditions bien ancrées dans le domaine, ici, « les gens font preuve d?une volonté qui s?est quelque peu effritée de l?autre côté de la Méditerranée ». Ali Chaouche Tewfik, le président de Civ-?il nous confie que la contribution artistique de l?association sur le plan méditerranéen lui a valu les félicitations de l?Union Européenne. Ce qui pourrait être de bons augures pour une association qui, souvent, rencontre d?énormes difficultés financières pour mettre sur pied pareille manifestation. Ce 3ème salon a pour thème « l?influence de l?art africain », « une appartenance qu?il ne faut pas oublier et qu?il s?agit d?affirmer », déclare le président de Civ-?il qui devait, justement, animer, en fin d?après-midi, une conférence sur ce thème. « Je tiens, nous dit-il à travers votre journal, à lancer un appel aux autorités locales pour qu?ils se penchent sur le fait culturel et qu?ils donnent de la considération aux jeunes artistes. Oran recèle d?anciens édifices de la culture et c?est une ville qui a enfanté de grands artistes ».


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)