Algérie

Après la transaction avec Salix

Après la transaction avec Salix
La direction du groupe Cosmo a fait part de nombreux projets lors d'une présentation aux investisseurs à Zurich. Après la transaction annoncée mercredi avec le groupe américain Salix, qui fusionnera avec la filiale Cosmo Tech, le groupe de pharma prévoit un spin-off partiel de sa franchise dermatologique.En ce qui concerne le spin-off, il est possible d'envisager une entrée en bourse ou un placement privé, a déclaré le directeur général Alessandro Della Chà. "Nous allons commencer tout prochainement à sonder ces différentes possibilités", a précisé le directeur financier Chris Tanner. Le directeur général n'a pas voulu chiffrer la valeur de la franchise Dermatologie.Le groupe compte en outre accélérer le développement de ses produits. Les tests cliniques de phase I/II du premier biosimilaire Infliximab sous forme de comprimés devraient ainsi débuter en 2015.En outre, le développement du produit candidat Bleu de méthylène comme instrument de diagnostique suit son cours. Le groupe escompte une homologation européenne en 2015. La direction estime que le potentiel de marché pour ce produit en Europe et dans le reste du monde est deux fois plus élevé que le potentiel sur le marché américain.Le directeur financier prévoit un chiffre d'affaires de 77,3 millions d'euros en 2014. Pour 2015, il table sur des ventes de 131,5 millions d'euros. Le bénéfice après impôt devrait s'élever en 2014 à 1,79 milliards d'euros. La transaction avec Salix a fait grimper les résultats. Les fonds propres ont également augmenté à 1,89 milliards, contre 220 millions en 2013. Pour 2015, le directeur financier table sur un bénéfice net "plus normal" de 53,8 millions d'euros.La direction de Cosmo veut conserver les connaissances du marché, l'esprit d'innovation et la technologie de fabrication au sein de l'entreprise. Mais elle recherche des partenaires dans la distribution. A la place de paiements de licence, le groupe vise une participation dans un partenaire de distribution, tout en conservant les droits exclusifs de fabrication, a expliqué le directeur général Della Chà.Dans le cas de Salix, Cosmo a reçu pour la fabrication des produits 5% du chiffre d'affaires net. A cela s'ajouteront en 2015 quelque 41 millions de dollars au titre de paiements d'étape.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)