Algérie

Après l?achat de Wataniya

International Qtel prend 80% de Nedjma L?opérateur qatarien Qtel s?est adjugé 80% des parts de Wataniya Algérie. Tout en se disant « heureux » de cette transaction, le directeur de Nedjma, André Halley, nous a expliqué que son entreprise passe désormais - à 80% - sous la coupe de Qtel. En achetant 51% des parts de Wataniya International, l?opérateur qatarien a acquis directement 71% des actions de Wataniya Algérie alias Nedjma. A cela s?ajoutent les actions (9%) que United Gulf Bank (UGB) a choisi de vendre à Qtel. « Ce sont ces actions qui ont prêté à confusion dans la presse lors de l?annonce de l?accord scellé entre Kipco et Qtel. En fait, les 71% que Qtel a acquis directement et les 9% achetés indirectement font que Qtel est propriétaire à 80% de Nedjma », glisse M. Halley. Mais selon la réglementation, Wataniya Telecoms Koweït reste l?opérateur de référence de Nedjma. C?est d?ailleurs la raison pour laquelle l?Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) n?a pas réagi négativement à cette vente. Le reste des actions de Nedjma (20%) appartient à Investel, une société d?investissements dépendant de Kipco. Le groupe, qui a créé Wataniya, avait tracé sa stratégie de telle sorte à pouvoir vendre son entreprise en temps opportun et à prix fort. C?est dans ce seul but qu?il a étendu le réseau de Wataniya en Algérie, en Palestine, en Tunisie, en Arabie Saoudite, en Irak et aux Maldives. Comme tout bon investisseur, le groupe Kipco a su « se retirer au bon moment » puisqu?il a vendu les actions de Wataniya pour 3,7 milliards de dollars. « Kipco est d?abord et avant tout une société d?investissements qui a pour métier de faire fructifier son argent. Son rôle consiste à investir et à vendre au moment opportun. C?est une société constituée essentiellement de banquiers et de commerciaux », nous dit André Halley, ajoutant que l?acheteur de Wataniya, Qatar Telecoms (Qtel), est un grand groupe de télécommunications qui a pour ambition de devenir l?un des vingt plus grands opérateurs téléphoniques au monde. Dans la mesure où Qtel est une entreprise publique koweïtienne, elle a, estime M. Halley, largement les moyens de réaliser ses aspirations. Le directeur de Nedjma estime que cette transaction est très bénéfique pour son entreprise dans le sens où elle est tenue aujourd?hui par des professionnels des télécoms. « Kipco est juste un investisseur qui a mis de l?argent, a agrandi l?entreprise puis l?a revendue. L?entreprise Qatar Telecoms est, quant à elle, spécialisée dans le secteur », résume M. Halley. Quant aux allégations selon lesquelles le groupe Orascom aurait soumissionné pour l?acquisition de Wataniya, le directeur de Nedjma affirme : « Dans la mesure où Orascom est en litige avec Wataniya sur Tunisiana, je les vois mal s?asseoir à la table des négociations avec eux. »
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)