Algérie

Après Algérie - Bénin Du pain sur la planche pour Halilhodzic


Après Algérie - Bénin Du pain sur la planche pour Halilhodzic
Suite - La victoire des Verts face au Bénin (3 - 1), avant-hier, va certainement apaiser les esprits au sein du groupe. Néanmoins, des rectificatifs sont à apporter.
Le match Algérie-Bénin, comptant pour la troisième journée des éliminatoires du groupe 8 du Mondial-2014 au Brésil, continue de susciter commentaires et analyses. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'une certaine unanimité s'est dégagée autour de la prestation des Verts qui n'a pas convaincu grand-monde, même si le résultat chiffré leur permet de prendre la première place du groupe. Dans un peu plus de deux mois, la sélection nationale sera appelée à disputer deux matchs en déplacement, d'abord le 4 juin à Porto Novo face au Bénin, puis le 14 à Kigali contre le Rwanda. Ces deux rencontres revêtent d'ores et déjà une grande importance pour la suite des événements et où le moindre faux pas sera interdit. La pression sera ainsi très forte sur les épaules des joueurs et du sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, dont l'objectif contractuel est de qualifier l'équipe au prochain Mondial. Le président de la Fédération béninoise de football, El-Hadj Moucharef Anjourine, très excédé par l'expulsion du gardien Fabien Farnolle, promet déjà un match retour très chaud pour les coéquipiers de Saphir Taïder car estimant que l'Algérie a été favorisée par l'arbitrage du Mauricien Seechurn Rajindraparsad. Du coup, la préparation de ce match doit revêtir une grande importance et Halilhodzic est appelé à revoir sa copie en éliminant tous les maillons faibles de son équipe. Sa première mission est de veiller sur la bonne ambiance du groupe, sur sa sérénité et la solidarité qui doit unir tous les joueurs. Les dernières histoires, de chicha entre autres, étalées dans la presse et devant l'opinion n'ont pas été appréciées et ont créé un certain malaise chez tout le monde. De même que les états d'âme de certains joueurs qui, n'appréciant pas un choix ou une attitude du public à l'image du gardien M'bolhi sifflé par les supporters de Tchaker ou de Foued Kadir non titularisé et reparti en grogne, doivent être maîtrisés. La seconde mission du coach national, c'est celle de revoir la titularisation de certains joueurs, à commencer par le gardien de but qui n'a pas fait preuve d'une grande assurance et a une très grande responsabilité sur le but encaissé. Certes, Halilhodzic a toujours eu une confiance entière, presque aveugle en M'bolhi, mais ce dernier est vraiment en baisse de forme et sa titularisation doit susciter un examen approfondi car à l'avenir toute erreur se payera cash. Sur le plan psychologique, l'équipe a également fait preuve de faiblesse, notamment après avoir encaissé le but béninois. Qu'en sera-t-il dans «l'enfer» du stade Charles-de-Gaulle de Porto Novo en juin prochain ' La défense, qu'on pensait plus costaude, a montré des signes d'affolement sur certaines actions et des erreurs de transmission ont failli coûter cher à l'équipe, y compris au niveau de la récupération. La prestation de Guedioura étant en grande partie remise en cause et les relations de ce joueur avec une partie de l'effectif est, dit-on, problématique. Reste également le nombre d'occasions ratées qui inquiète plus d'un et qui nécessite un diagnostic, mais surtout un travail plus soutenu à l'entraînement, notamment dans le placement. Les Verts auront l'occasion de profiter de leur prochain match amical qu'ils auront à disputer le 1er juin contre le Burkina Faso pour régler un tant soit peu tous ces problèmes pendants avant d'aller au charbon.
Moreirense
Everton et le Sporting Lisbonne entrent en course pour Ghilas
Dans les petits papiers des dirigeants marseillais depuis le mercato hivernal, Nabil Ghilas a un peu baissé le pied. Il n'a plus trouvé le chemin des filets depuis le 10 février en Liga Sagres. Cependant, le jeune attaquant de 22 ans garde une certaine cote sur le marché des transferts. Selon Football365.fr, Everton et le Sporting Portugal seraient également venus aux nouvelles. Le club lisboète pourrait même ne pas attendre pour transmettre une offre à Moreirense. Mais la menace la plus importante pourrait venir des Toffees si l'on se remémore les propos du joueur au début du mois dans France Football : «Je suis content qu'on puisse s'intéresser à mes performances. Pour le reste, je sais d'où je viens, j'ai les pieds sur terre. Je suis plus attiré par le championnat d'Angleterre, car il correspond plus à mes qualités. Marseille ' J'y suis né, c'est forcément dans mon c'ur. J'aimerais y jouer un jour».
ES Tunis
Ça se complique pour Belaïli et Antar Yahia
L'ES Tunis des deux Algériens, Antar Yahia et Youcef Belaïli, a laissé filer une grande occasion, hier, de prendre le fauteuil de leader. En recevant le CA Bizerte, les Sang et Or ont été surpris dans les ultimes minutes par un but des visiteurs, qui l'ont emporté par la plus petite des marges. Les deux joueurs algériens ont pris part, d'entrée de jeu, à cette partie, et sont sortis bredouilles. Leader du championnat avec un point d'avance sur l'EST, le Club Africain de Abdelmoumen Djabou recevra ce dimanche l'Olympique du Kef, dans l'optique de creuser davantage cet écart.
La qualification
Brahimi ne veut pas s'enflammer
Le néo-international algérien du FC Grenade, Yacine Brahimi, s'est dit «heureux» d'avoir effectué son baptême du feu avec les Verts par un succès. «C'est le comble pour moi et j'en suis fier», a-t-il affirmé. Et d'ajouter : «Cette victoire est venue au bon moment pour nous, d'autant que l'équipe restait sur une désillusion après la sortie à la CAN-2013. Cela va nous permettre de reprendre confiance, en vue de la suite du parcours qui s'annonce difficile». Pour lui, la qualification est loin d'être acquise en dépit de la position de leader occupée par l'Algérie : «Ce n'est pas encore fait, nous devons confirmer lors de nos prochaines sorties, à commencer par les deux déplacements au Bénin et au Rwanda en juin».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)