Algérie

Annaba en bref


 Le mois de la cinémathèque Après quelques mois de léthargie due à la réorganisation de ses activités, la cinémathèque de Annaba reprend du poil de la bête en inscrivant à son programme des séances cinématographiques quotidiennes. Celle du film hindou est la première du genre. Des films et encore des films chaque jour pour tous les goûts et pour tous les âges. « Harry Potter » (le 9 mars), « Le dernier samourai » le16 mars, Astérix et Obelix le 23 mars, font figurent de proue dans cette série de projections à raison de 2 séances/jour à14h30 et à 18h00.  Colère autour d?un débit de boissons alcoolisées Quel est le responsable au niveau de la wilaya qui autorise l?ouverture d?un commerce de débit de boissons alcoolisées dans des quartiers populaires, à proximité d?établissements scolaires et d?une mosquée ? La question est sur toutes les lèvres des habitants du quartier populeux de la Colonne très en colère. Plusieurs d?entre eux ont déjà eu à en découdre avec le gérant de ce commerce. Pourtant, dans sa correspondance du 28 juin 2004 n°2503/04 adressée au wali de Annaba, le P/APC n?a laissé plané aucun doute. « Nous vous informons que nous avons émis un avis défavorable à l?ouverture de ce débit de boissons alcoolisées » est-il écrit dans cette correspondance. Que faut-il de plus pour affirmer que dans les structures concernées par cette affaire, il y a des incompétences ?  Encore des vols de portables Alors que les agressions et les vols divers dont celui des portables continuent, que des délinquants et repris de justice s?adjugeant les aires de stationnement sur la voie publique agressent verbalement et physiquement les automobilistes refusant d?être rackettés, les services de police continuent de nier l?évidence. « Nous n?avons pas de plaintes. Les victimes de vol ou d?agression évitent le plus souvent de se présenter à nos services », se limite t-on à argumenter à chaque fois que la question sur ces affaires est posée. « Faut-il une plainte pour que la police mette un terme au commerce des produits et des portables volés au lieu-dit quartier Mersis ? s?est interrogé un des commerçants riverains. Il faut dire qu?il faut avoir des ?illères ou refuser de voir qu?à l?angle des boulevards Souidani Boudjema et Bouzered Hocine, les habitués du coin sont d?honnêtes gens.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)