Algérie

AMÉLIORATION URBAINE DE BOUIRA : Vision futuriste de la ville


La ville sera complètement transformée pour donner l’image d’une vraie cité moderne conforme à son statut de chef-lieu de wilaya. Reposant sur une assiette foncière de 9500 ha pour 92 288 habitants, c’est surtout vers l’ouest où elle rencontre plus de terrains urbanisables qu’elle prend de l’extension.

C’est dans cette direction justement que la nouvelle ville va se développer. Le plan d’aménagement et d’urbanisme consacre à la réalisation de ce projet révolutionnaire une assiette foncière de 55 ha. Ce projet s’inspirera de la nouvelle politique de logement en vigueur qui favorise la notion d’habitat intégré qui vient se greffer sur un vieux tissu urbain avec ses logements et ses équipements pour rehausser l’aspect moderne du quartier ciblé. Selon le même, et autant qu’il nous a été possible de l’interpréter, la surface qui reste à urbaniser est de 1002, 54 ha, le secteur urbanisé est de 108,03 ha, soit l’équivalent de 5 POS. Quant à l’urbanisation future de ce secteur ouest, la superficie est de 36,95 ha, soit 2 pos. Le nombre total de POS pour le même secteur est de 34 donnant lieu à 21 POS lancés et 13 en voie de l’être. Grâce à cette vision urbaine qui fait de l’habitat intégré son cheval de bataille pour un meilleur cadre de vie, on verra surgir comme on peut le constater sur ce plan, des voies nouvelles telle la S2 qui séparera le lycée Sédik Ben Yahia de celui d’Ouamrane, à la sortie ouest de Bouira et qui s’orientera vers Sonelgaz ou l’Ecotec. Une autre voie, la S1, longera un moment la RN18 avant d’obliquer vers les Allemands, conformément au POS 415. A propos justement de cet instrument urbanistique, on notera la réalisation de 60 logements et 26 équipements, ceux en cours comprennent 500 logements et 8 équipements. Sa surface consacrée à ce projet conformément au PO15 est de 48 ha. Le programme amélioration urbaine au titre de l’année pour toute la wilaya en cours comporte 12 sites (PSD) pour un montant de 330 000 000 DA, 8 sites (intempéries) pour un montant de 44 000 000 DA, 25 sites (hauts-plateaux) pour 100 milliards de centimes et 33 sites (rattrapage) pour une enveloppe de 750 000 000 DA. Le plan fait ressortir un déficit de 200 000 000 DA pour 142 sites. Ce sont en tout 220 sites lancés à travers la wilaya pour un montant estimé à 3 624 000 000 DA dans le cadre de ce programme consacré à l’amélioration urbaine comportant voies nouvelles, bitumage et bordures de trottoirs ainsi que des terrains combinés. A propos de ces terrains, 70 ont été programmés dont 3 réceptionnés et 28 autres conçus par la DJS dont 18 ont été lancés. Il est évident que si tous ces projets seront tous réalisés, ce sera une nouvelle ère qui s’ouvrira pour toute la wilaya en matière de logements, d’équipements et d’amélioration urbaine, bref d’habitat intégré qui mettra fin à la notion de cité-dortoir.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)