Algérie

Amélioration du réseau d’électrification : Et la lumière fut


Si en matière d’éclairage public, la situation semble avoir atteint le point de non-retour avec des quartiers et des cités totalement dans le noir depuis des mois, faute d’entretien du réseau pour le programme d’électrification et de distribution du gaz naturel, la Direction des mines et de l’industrie (DMI) a mis les bouchées doubles en 2006.

D’ailleurs, la veille de l’Aïd El Adha, plusieurs centaines d’habitations, enfouies ou perchées dans les endroits les plus reculés, avaient été raccordées. Après plus de 44 années d’indépendance, les habitants ont finalement mis au rebut la lampe à pétrole pour la remplacer par une lampe alimentée par le réseau électrique. « Nous avons désespéré de voir arriver chez nous l’électricité. On suivait au jour le jour les travaux de mise en place des poteaux des câbles électriques. C’était comme si nous attendions un nouveau-né. Elle est venue et la lumière fut », a affirmé un des 16 bénéficiaires du raccordement au réseau électrique de la localité de Guirech (Berrahal). L’avis est presque unanime chez l’ensemble des habitants concernés par ce raccordement à El Bouni, à Berrahal, à Sidi Amar, à Aïn Berda et à El Hadjar. Par cette opération, la DMI de Annaba complète le programme qu’elle s’était fixé d’appliquer. Ce qui lui a permis de se classer première wilaya du pays en matière d’électrification avec un taux de 97,88% en 2006. Ce taux était de 97,59% en 2005. Il reste le meilleur du pays car supérieur à la moyenne nationale prévue. C’est sans exclusion aucune et dans le strict respect des priorités établies en fonction de l’importance de telle ou telle autre zone d’implantation des habitations qu’elle avait entamé la mise en route de ses différents projets d’électrification. Bouzaroura, Tacha, Kharaza, Hashassia, Chaïba, H’djar Eddis, Dar Bagra, Sotramest, Kharouba et beaucoup d’autres petites et grandes localités ont vu passer les travailleurs de l’entreprise réalisatrice. A peine quelques jours après, ils ont vu jaillir la lumière chez eux. « Pour la première fois de ma vie, je n’ai pas eu à solliciter ma sœur au village pour y stocker en congélation la viande de l’Aïd. Merci aux gens qui ont travaillé pour çà », dira Torkia B., la soixantaine, mère de famille, de Kharaza. L’opération électrification, qui a concerné 747 foyers, s’inscrit dans le programme complémentaire de soutien à la croissance 2005/2009. Il reste, néanmoins, que certains foyers ne pourront utiliser leur électricité qu’après le paiement à Sonelgaz d’une avance sur une participation financière forfaitaire estimée à 5000 DA. « Il s’agit de l’application des dispositions de la convention des ministères des Finances/de l’Energie et des Mines, Sonelgaz prévoyant une participation forfaitaire au coût du projet. Chaque foyer doit verser 10 000 DA pour le gaz et 5000 DA pour l’électricité », précise-t-on du côté de la DMI Annaba.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)