Algérie

Algérie Télécom

Le Wi-Max dès le mois de mai Algérie Télécom (AT) commercialisera de l?internet à très haut débit en Wi-Max (Worldwide Interoperability for Microwave Access) à partir du mois de mai prochain, a révélé hier le PDG du groupe, Slimane Kheireddine, dans un entretien à l?APS. Dévoilée en novembre 2006 à l?occasion du Salon Alger Telecom 2006, cette nouvelle technologie sera déployée dans les wilayas d?Alger, de Blida et de Boumerdès avant de s?étendre vers Oran, Annaba, Constantine et Ouargla. La couverture de ces sept wilayas devrait s?achever avant la fin de l?année en cours, précise le PDG d?AT. Techniquement, le déploiement du Wi-Max nécessite l?installation de bornes (petites antennes) d?une portée radio allant de 30 à 50 km, sur le toit d?une maison ou d?un immeuble. « Grâce à cette nouvelle technologie, à base d?ondes radio, les internautes pourront ainsi recevoir à la fois de la téléphonie et de l?internet à très haut débit et à des prix compétitifs », a expliqué M. Kheireddine sans pour autant en dire davantage sur les tarifs qui seront appliqués. Cette technologie, dotée de l?IPTV (Internet Protocol Television), offrira à AT l?opportunité de diversifier sa palette d?offres, notamment l?entrée dans le marché de l?audiovisuel par la commercialisation de bouquets de chaînes de télévision. Par ailleurs, l?opérateur historique de téléphonie compte mettre en vente des cartes de paiement magnétiques. Annoncé pour « prochainement », ce service de e-monétique sera accompagné par l?équipement des particuliers en terminaux de paiement électronique (TPE). Ainsi, avec les cartes de paiement magnétiques, les usagers d?AT auront la possibilité de « payer leurs factures de téléphone, de gaz et de l?électricité ou d?eau chez l?épicier ou le buraliste du coin », explique le PDG d?Algérie Télécom. S?agissant du renforcement de sa présence à l?échelle nationale, Algérie Télécom concentre ses efforts sur un développement dans la région des Hauts-Plateaux. De l?aveu même de Slimane Kheireddine, la densité téléphonique dans cette région du pays reste faible. Il en voudra pour preuve la wilaya de Djelfa qui enregistre le plus faible taux national avec 3,9%, soit moins de quatre lignes téléphoniques pour cent habitants. Dans ce cadre, le schéma organisationnel d?AT accueillera prochainement de nouvelles directions à Blida, à Tlemcen et à Batna afin de décongestionner les directions actuelles. Slimane Kheireddine, qui n?a rien soufflé sur le dossier de la privatisation de son groupe, a abordé le volet internationalisation en indiquant que « des contacts sont établis avec des opérateurs africains visant la pénétration d?AT du marché africain des télécommunications ». Des partenariats sont également en phase de concrétisation. Dans ce sens, le PDG de l?opérateur public indiquera : « Des contacts sont établis en permanence entre AT et British Telecom dans le but de développer conjointement la téléphonie fixe et le RMS en Algérie. » Un second partenariat sera effectif dès ce mois de mars avec Korea Telecom pour la prise en charge du système intranet de la nouvelle ville et du Cyberparc de Sidi Abdallah. De même, AT travaille avec une entreprise suédoise sur la modernisation de son réseau téléphonique vers l?international.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.

email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)