Algérie - Maladies et parasites agricoles

Algérie - Lutte antiacridienne: Entrée en vigueur du plan de prévention


Algérie - Lutte antiacridienne: Entrée en vigueur du plan de prévention


Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a annoncé, hier samedi dans un communiqué, l'entrée en vigueur, dès juillet en cours, d'un plan préventif et anticipatif de lutte contre le fléau des criquets, prévoyant la mobilisation de tous les moyens matériels et humains nécessaires.

De petits essaims de criquets ont pénétré en Algérie via les frontières sud-ouest, selon un communiqué de l'Institut national de protection des végétaux (INPV).

Selon l'INPV, «tous les moyens humains et matériels ont été mis en œuvre pour faire face à ce fléau dangereux, puisque plus de 2.500 hectares ont déjà été traités dans les wilayas de Tindouf, Béchar et Adrar par des camions arroseurs et des moyens aériens mobilisés par l'Armée nationale populaire».

Toujours selon l'Institut national de protection des végétaux, «tous les essaims de criquets, recensés par des équipes spécialisées, ont été détruits et la situation est sous contrôle», souligne-t-on. Des «mouvements inhabituels» à l'apogée de la saison de reproduction correspondant avec les grandes chaleurs, d'autres essaims de criquets ont été observés au nord de la Mauritanie.

Et pour faire face à ce danger venant des pays du Sahel, un plan préventif d'intervention a été mis sur pied par le Comité de lutte contre le criquet pèlerin dans la région occidentale (CLCPRO), présidé par l'Algérie. Cette instance, qui comprend dix Etats membres de la région occidentale de l'Afrique, est présidée par le secrétaire général du ministère de l'Agriculture et du Développement rural. Le plan antiacridien, entré en vigueur, devra mobiliser les moyens humains et matériels des pays de l'Afrique occidentale, y compris les techniciens et unités spécialisés dans la lutte antiacridienne, et ce pour observer tout mouvement des essaims de criquets notamment en Mauritanie.

Et pour aider à mettre en œuvre les décisions prises le 28 novembre par le comité exécutif du CLCPRO réuni à Oran, l'Algérie a décidé de dépêcher en Mauritanie des équipes d'explorateurs expérimentés durant ce mois de juillet, «pour aider à la lutte antiacridienne dans les zones de reproduction estivale du criquet dans ce pays de l'ouest de l'Afrique», selon le communiqué de l'Institut national de protection des végétaux.






Photo ajoutée par Akar Qacentina pour illustration

par El-Houari Dilmi