Algérie

Algérie - Libye / Le billet passe de 200 à 1 000DA, des affrontements enregistrés... Déjà des blessés aux alentours de Tchaker

Algérie - Libye / Le billet passe de 200 à 1 000DA, des affrontements enregistrés... Déjà des blessés aux alentours de Tchaker
Constat - Tout le monde est unanime pour dire que la direction du complexe Mustapha-Tchaker a failli à sa tâche, hier, lors de l'opération de vente des billets pour le match de demain.
Comme convenu, l'opération de vente des billets pour le match Algérie - Libye, prévu demain, a commencé hier au niveau des guichets du stade Mustapha-Tchaker de Blida, théâtre du rendez-vous maghrébin. Et comme il fallait s'y attendre, le fait que les organisateurs aient décidé de revoir (encore une fois !) le nombre de billets à la baisse, a provoqué le courroux des supporters, ce qui a rendu le contrôle de la foule des plus ardus. Ainsi, des dépassements à la pelle ont été enregistrés hier aux alentours du stade, où des affrontements directs ont éclaté entre les services d'ordre et les supporters. Certains de ces supporters ont recouru à l'arme blanche pour essayer de prendre le dessus sur leurs «antagonistes». Plusieurs blessés ont été enregistrés, selon ce que nous avons pu constater sur place, et deux supporters ont été évacués en urgence à l'hôpital. Il faut dire, dans ce sens, que le fait que les points de vente étaient moins nombreux que prévu y est pour beaucoup. En effet, les organisateurs avaient prévu, au préalable, l'ouverture de dix guichets, mais malheureusement nous avons constaté, une fois sur les lieux, que trois seulement étaient mis à la disposition d'un public très nombreux en quête du fameux sésame. Cela a, on ne peut mieux, été bénéfique, au plus haut point, aux revendeurs pour imposer leur diktat. Le prix des billets est donc passé de 200 DA à 1 000 DA au vu et au su de tout le monde. Constatant que les dépassements ont été nombreux, la direction du complexe Mustapha-Tchaker a décidé, dès lors, d'ouvrir trois autres points de vente. Face à la marée humaine qui se trouvait sur les lieux, les 24 000 tickets mis en vente ont été tous écoulés en un laps de temps très court. D'ailleurs en début d'après-midi, il n'y avait point de tickets disponibles. Devant cette situation, aucun point de vente ne sera ouvert aujourd'hui et les supporters qui n'ont pu acquérir ce ticket sont priés de rester chez eux. Suite à ces faits, les services de l'organisation du match ont provoqué une réunion d'urgence, tard dans la soirée d'hier, afin d'arrêter un nouveau plan d'organisation et ce, à quelques heures du coup d'envoi de la rencontre. La sensibilité de cette rencontre et sa particularité, aussi bien sur le plan sportif que politique, ont fait que tous les moyens ont été mis en place dans l'optique d'assurer que tout se déroule dans les meilleures conditions, avant, durant et à la fin de la rencontre. Nous avons appris, dans ce sens, que le dispositif sécuritaire prévu il y a quelques jours de cela, sera renforcé, notamment après ce qui s'est passé hier.
L'arrivée
Les Libyens depuis hier à Alger
La sélection libyenne est arrivée, comme prévu, hier, en fin d'après-midi, à l'aéroport international Houari-Boumediene, en provenance de Tunisie, où elle était en stage bloqué. A leur arrivée, les Libyens ont pris la destination de l'hôtel Sheraton où ils sont hébergés. Les Chevaliers de la Méditerranée seront privés, demain, de Ahmed Salama, suspendu, ainsi que de Younes Al-Shibani et Ahmed Al-Alwany, qui ont fini par décliner la convocation de leur fédération. Les protégés de Arbish doivent effectuer, aujourd'hui à l'heure du match, une séance d'entraînement sur le terrain principal du complexe Mustapha-Tchaker, lieu de la rencontre de demain. En Tunisie depuis le 26 septembre dernier, ils ont disputé trois matchs amicaux, tous remportés, puisqu'après avoir battu l'Avenir de Kasserine (4-1), puis Jendouba Sport (1-0), ils ont pris le meilleur sur Menzel Bourguiba (3 -1).
La visite
Tahmi à la rencontre des Verts
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi, s'est rendu jeudi au Centre national technique de la FAF de Sidi Moussa (Alger), lieu de regroupement des joueurs de l'équipe nationale, à trois jours de leur match face à la Libye. M. Tahmi a été accueilli par le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, celui de la LFP, Mahfoud Kerbadj, ainsi que Haddadj Hamid, directeur du centre. Le MJS a également visité le Centre technique national et suivi un exposé sur les perspectives de son extension. Il a tenu, à cette occasion, à exprimer ses engagements et ses v'ux de réussite aux joueurs pour le match face à la Libye.
Saâd : «Nous n'avons rien à perdre»
Le capitaine de la sélection libyenne, Ahmed Saâd, et son buteur, Ahmed Al Zuway, ont promis un match propre et un fair-play total. «Nous avons été reçus avec des fleurs. Inch'Allah la rencontre se déroulera dans un fair-play total. Nous ne nous attendions pas à affronter l'équipe d'Algérie. Nous sommes deux grandes équipes, mais le tirage au sort a été celui-ci. Nous avons certes perdu le match aller, mais nous n'avons plus à rien à perdre à présent. Nous tâcherons de tout donner durant ce match», a expliqué Ahmed Saâd. Pour sa part, Ahmed Al Zuway a déclaré : «C'est une rencontre entre deux peuples frères. Le match se limitera au rectangle vert et pas en dehors.» De bonnes intentions, certes, mais qui demandent cependant confirmation sur le terrain.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)