Algérie

Algérie : Les ordres traités par le système de la Bourse d'Alger étendus à une nouvelle gamme


Algérie : Les ordres traités par le système de la Bourse d'Alger étendus à une nouvelle gamme
Les ordres traités par le système de négociation de la Bourse d'Alger ont été étendus à une nouvelle gamme, conformément aux recommandations émises par le comité chargé de la réforme des marchés de capitaux, a-t-on appris samedi auprès de la société de gestion de la bourse des valeurs (SGBV).
"La prise en charge des recommandations s'est traduite par l'élargissement des ordres traités par le système de négociation de la Bourse d'Alger à une nouvelle gamme d'ordres à révocation, à exécution, et à durée limitée, permettant la conservation et la régénération automatique des ordres non exécutés ou partiellement satisfaits au sein du système de négociation et ce jusqu'à expiration de leurs horizons de validité", a indiqué à l'APS le directeur général de la SGBV, Mustapha Ferfera. A l'issue des travaux d'évaluation du marché financier national menés par une expertise nationale et internationale impliquée dans le cadre du plan de réforme, des recommandations ont été formulées pour améliorer les procédures régissant les règles de négociation et la transparence sur le compartiment boursier. Il a également été décidé de diffuser sur le site-web de la Bourse d'Alger un état récapitulatif renseignant sur les conditions (cours, volumes) des ordres boursiers non satisfaits. "Ces informations permettront aux investisseurs de mieux apprécier les tendances du marché et par conséquent faciliteront l'appariement de l'offre et la demande sur les différentes valeurs mobilières listées", a expliqué M. Ferfera. Parallèlement à ces mesures techniques, d'autres actions ont été engagées notamment en matière d'élargissement du marché boursier aux PME, rappelle-t-on. Des amendements ont été introduits sur le règlement général de la Bourse d'Alger dans le but de réorganiser le marché boursier national par la création de trois compartiments dont un marché principal réservé aux grandes entreprises, un marché dédié aux PME et un troisième marché destiné à la négociation des obligations assimilables du Trésor (OAT).
Besoin d'évolution et de transparence du marché
Les conditions d'admission des PME au marché boursier ont été ainsi "significativement" assouplies, a-t-il souligné. Par ailleurs, et à l'effet d'améliorer la gestion des organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM), une instruction de la Commission d'organisation et de surveillance des opérations de bourse (Cosob) a été promulguée. Les modifications apportées par la Cosob en 2011 au règlement 9704 du 25 novembre 1997 relatif aux OPCVM portent, selon M. Ferfera, sur la consécration du principe de la délégation de gestion des OPCVM au profit de société de gestion professionnelles, sur l'assouplissement de certaines dispositions relatives aux règles prudentielles et aux frais de gestion, ainsi que sur la définition des missions de contrôle exercées par le dépositaire. Afin de répondre à un besoin d'évolution et de transparence du marché dans la gestion du fonds de garantie des investisseurs, la Cosob a formulé également quelques propositions d'aménagement des conditions de gestion et d'intervention de ces fonds. Ces propositions portent sur l'institution d'un comité consultatif de gestion composé des représentants des adhérents dont le rôle est d'émettre des avis motivés à la commission, la modification de la périodicité de versement des cotisations qui passe de semestrielle à annuelle, l'institution d'un droit d'adhésion et la modification des règles d'assiette des cotisations.
Tweet
Partager
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)