Algérie

Algérie-Japon


Un prêt de 2,8 milliards de yens S?engageant à prendre part à la reconstruction des zones sinistrées à la suite du tremblement de terre du 21 mai 2003, le gouvernement japonais devra consentir ultérieurement à l?Algérie un prêt APD (aide publique au développement), dont le montant pourrait s?élever à quelque 2,8 milliards de yens. En effet, selon un communiqué de la Japan Bank for International Cooperation (JBIC), cet engagement japonais en faveur de l?Algérie vient d?être réitéré par l?ambassadeur du Japon à Alger, M.Urabe, à l?occasion de la signature, samedi dernier, de deux accords cadres entre Sonatrach, JBIC et Nippon Export & Investment Insurance (NEXI). Cette démarche de soutien, explique-t-on dans le même communiqué, « devrait se traduire très prochainement par un échange de notes entre les deux gouvernements », afin d?engager par la suite la signature du contrat de prêt APD dans une phase ultérieure. A échéance, le financement ainsi prévu devra servir, entre autres, à la rénovation de l?université de Boumerdès et à la reconstruction d?une vingtaine d?établissements scolaires dans cette wilaya, qui a été particulièrement affectée par le séisme de l?année dernière.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)