Algérie

Aït R?Zine


Scolarité perturbée L?absence de sept enseignants et d?un sous-intendant, qui n?a toujours pas obtenu son agrément pour qu?il puisse gérer les subventions, telle est la situation du CEM Tighilt Bouchekfa dans la commune d?Aït R?zine (daïra d?Ighil Ali). La situation ne date pas seulement d?aujourd?hui, puisque depuis son ouverture en septembre 2000, l?établissement n?a jamais fonctionné normalement. Au départ, il a fonctionné comme simple annexe du CEM de Guendouz, chef-lieu de la commune, pour enfin avoir son autonomie. Seulement, les services concernés ont très peu fait pour faire suivre les moyens qui vont avec le nouveau statut de l?établissement. A la date du 10 octobre dernier, sept enseignants manquaient à l?effectif pédagogique du CEM qui se voit privé de la subvention d?années en année, faute de l?obtention de l?agrément pour son sous-intendant. « L?Etat a fait l?effort de construire l?établissement destiné à accueillir les élèves de 4 villages, à savoir Ouizrane, Bouchekfa, Tighilt, et Guenzet, mais aujourd?hui nos enfants restent privés d?une scolarité régulière », se plaint un parent d?élève. On continue donc à se contenter d?un emploi du temps tronqué en attendant une hypothétique amélioration de la situation.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)