Algérie

Aïn Témouchent : Les mille vertus de la datte


Dans le cadre des échanges, les chambres d’agriculture de Ouargla et de Ghardaïa organisent une foire de la datte à l’invitation de leur homologue de Aïn Témouchent.

Cette manifestation, qui se tient au niveau du chef-lieu de wilaya jusqu’au 21 courant, a pour objet de rapprocher le producteur du consommateur, court-circuitant la spéculation effrénée des intermédiaires. Onze exploitants de dix communes de l’ex-wilaya des Oasis ont fait le déplacement. Côté wilaya de Ghardaïa, ils sont venus du chef-lieu, de Grara, Berriane, Zelfana et de Sebseb. De Ouargla, c’est du Chef-lieu de wilaya, de Touggourt, Témacine, Maggarine et de Sidi Slimane qu’ils ont fait le déplacement. Ils sont venus avec l’envie également de faire connaître leurs produits et battre en brèche l’ignorance crasse dont font preuve leurs concitoyens du Nord à propos du Sahara. De voir une telle variété de dattes, avec par exemple celle du déglett Nour, se présentant selon diverses facettes en fonction du terroir et qu’au Sahara il existe des terroirs, a interloqué plus d’un. D’autres n’en revenaient pas de découvrir que les arachides poussent sous terre comme les pommes de terres et non comme les pois chiches. Babziz Omar de Hassi Ben Abdallah comme Latrech Mohamed de Berriane révèlent qu’à Ghardaïa, il y a 140 variétés de dattes et d’expliquer les milles vertus de telle datte ou de son noyau. Ainsi, Tafizouane est acheté particulièrement par les Espagnols et les Italiens qui en tirent de succulents caramels alors que de ses fibres, ils font un fil chirurgical spécial. Quant à Tabermoust, dans son noyau, il existe une bille blanchâtre qui contient l’hormone de croissance. C’est pour cela, indiquent-t-ils, que les Touaregs d’Algérie et du Mali sont grands de taille, eux, qui par empirisme avaient découvert cette propriété et qui, en période de disette, en donnent aux enfants. Les Allemands, eux, importent beaucoup de la mielleuse ghars, un apprécié ingrédient qu’ils utilisent dans la préparation de la pâtisserie. Nos deux interlocuteurs ne tarissent pas de raconter, oubliant de vendre leurs dattes. Mais, hélas, au jour du départ, il y a peu de chance qu’ils ne repartent qu’avec des illusions perdues. En effet, ils ont été parqués dans un marché dont aucun commerçant de Témouchent n’a voulu, les étals sont inoccupés parce qu’enclavés en un endroit peu propice au commerce.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)