Algérie

AIN DEFLA


Une situation gênante Au cours d?une séance extraordinaire du conseil d?admission et d?orientation qui s?est tenue avant-hier au lycée Hamza Ben Abdelmoutaleb situé à Khemis Miliana, aucune décision n?a pu être prise concernant le passage de la 9e année fondamentale en 1re année secondaire. En effet, l?assistance composée des représentants de la direction de l?éducation, de la fédération des parents d?élèves, des directeurs des établissements secondaires et moyens s?est dispersée laissant les débats en suspens. Cette situation due à la pression exercée par les représentants des parents d?élèves demandant à la tutelle de reconsidérer la moyenne de passage fixée à 10/20 et proposée à 9/20 par la fédération a mis les représentants de la direction de l?éducation dans l?embarras, à tel point que la séance a été suspendue en attendant une décision émanant de la tutelle. Selon le représentant des parents d?élèves, la proposition de la fédération est légitime et tient compte de la préoccupation des parents et des élèves particulièrement en raison de l?instabilité qui a caractérisé cette année. De leur côté, les parents craignent également que de nombreux adolescents se retrouvent à la rue si la tutelle n?accède pas à leur v?u. Cependant, fera remarquer un président d?un centre d?orientation : « Nous serons confrontés à la surcharge des classes », ajoutant qu?« en prenant les élèves à 10 de moyenne, les classes fonctionneront avec 42 élèves ». Se voulant rassurant, le représentant de la direction de l?éducation dira que des mesures seront prises pour l?ouverture de plusieurs divisions. Mais la question qui se pose, c?est de savoir si la tutelle pourra débloquer des postes budgétaires pour combler le déficit en encadrement sachant que dans des CEM situés dans les zones enclavées des classes ont fonctionné avec 50 élèves. D?ores et déjà, on craint une rentrée scolaire 2004-2005 plutôt agitée.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)