Algérie

Agriculture

Agriculture
Les observations de l'évolution économique du pays au cours de ces dernières années révèlent une hausse continue du poids du secteur de l'agriculture dans la formation du PIB. Cette hausse s'est accompagnée d'un regain dans le volume des productions agricoles et de l'élevage, tant de rente que vivrières. Cette situation est due à plusieurs raisons et principalement l'amplification du retour des ruraux dans leur milieu d'origine, suite à une longue exode due aux méfaits du terrorisme, au rajeunissement des travailleurs de la terre, à la valeur due à la politique motivante du renouveau rural et, sans doute aussi, au changement des goûts du consommateur algérien, plus attiré par les produits locaux. Une politique de renouveau rural qui a donné les moyens de reconquérir l'espace national, c'est-à-dire l'aménagement du territoire national, soit, en clair, le désenclavement des territoires ruraux revitalisés. Ce dispositif mis en place a permis d'engager avec détermination la bataille pour l'augmentation de la production agricole visant à assurer la sécurité alimentaire durable du pays et des rapports humains équilibrés. Ledit dispositif s'est articulé plus strictement sur une gouvernance plus dynamique du secteur agricole et du milieu rural. Une dynamique de fait imposée par des circonstances nouvelles, d'où d'autres mesures incitatives et d'accompagnement prises sans complaisance. Il s'agit d'actions prioritaires retenues dans le cadre du développement agricole et le relèvement du niveau de la sécurité alimentaire du pays devant toucher l'ensemble des zones rurales et des espaces agricoles.La continuité de ce processus de rénovation tant du monde agricole que du monde rural exige de nos jours la promotion d'un meilleur cadre de concertation et de partenariat des acteurs professionnels et interprofessionnels du secteur agricole et de celui de l'élevage, le lancement à titre pilote, de pôles agroalimentaires intégrés comme zone d'organisation interprofessionnelle pour les filières dans une approche territoriale de proximité et dans le but d'assurer une convergence et des relations de confiance entre les différents acteurs, mais aussi finaliser la promotion du mutualisme et l'entraide agricole. Il s'agit en pratique de renverser la tendance dans un secteur exceptionnellement fertile. Autant d'atouts que bon nombre de nations peuvent envier, et dont le processus en question veut tirer parti en persuadant les acteurs concernés de prendre des initiatives rentables. Sa dynamique et son expansion peuvent permettre au pays de surmonter, dans un délai plus ou moins court, l'essentiel de ses besoins alimentaires qui sont actuellement complétés par les importations. L'amélioration des conditions de vie dépend des résultats concrets obtenus dans ce domaine, donc des efforts dans la sphère matérielle. Et si la société algérienne perd de vue cet impératif majeur, toute approche des problèmes, aussi importants que ceux du niveau de vie, risque de s'enfermer dans une impasse.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)