Algérie

Affaire RCK et mise à l'écart de Ali Malek : L'étau se resserre autour de la FAF


L'étau semble se resserrer de plus en plus autour de la FAF, lâchée par le MJS et ébranlée par les présidents de club. Et pour cause, le président de la FAF Hamid Haddadj a clairement déclaré que l'affaire RCK sera tranchée et un communiqué officiel de la FAF devait être rendu public lundi (avant-hier) en fin de matinée. La Fédération joue les prolongations et n'aura pas tenu parole. La décence aurait voulu que la FAF rende public un communiqué expliquant le retard l'ayant empêché de trancher l'affaire RCK. Il faut reconnaître que le site Internet de la FAF, qui était une source d'information au temps de Raouraoua, n'est plus une référence pour la presse. En vérité, la FAF, qui comptait rejeter la sentence du TAS de Lausanne concernant l'accession du RCK en première division, espérait un hypothétique soutien du MJS. Or, Hachemi Djiar a été clair en affirmant que «la FAF doit régler ce problème». Du côté de la Fédération, on attend toujours les motivations du TAS concernant sa sentence. En attendant, la situation ne cesse de pourrir. Un pourrissement aggravé par des présidents de clubs qui auraient refusé la fin de mission décidée par la FAF pour l'ex-président de la LNF, Ali Malek.

Une situation burlesque et incompréhensible quand on sait que réglementairement, Ali Malek n'est plus président de la LNF depuis le 23 août dernier, date de la tenue de l'AG de fin de mandat de la LNF. Si Ali Malek a continué d'exercer ses fonctions de président, la faute en incombe à la FAF qui s'est laissé faire. En ce sens, la FAF n'avait pas à annoncer la fin de mission de Ali Malek. Autant d'anomalies qui renseignent sur les capacités de la FAF à gérer le football algérien...


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)