Algérie - Revue de Presse

Accidents de la route



Les enfants,premières victimes Le tiers des victimes des accidents de la circulation sont des enfants de moins de 14 ans », est-il rapporté lors du séminaire tenu à l?hôtel Mercure à Alger ayant pour thème « L?enfant et l?éducation routière ». Pourquoi l?enfant ? Parce que « sa vision latérale n?est acquise que vers huit ans, que sa taille l?empêche de voir et d?être vu, et qu?il distingue mal la provenance du son... », explique Laihem Idriss, chef de département. Outre le fait que l?insécurité routière constitue la première cause de mortalité de l?enfant, il a été constaté que la période septembre-octobre est particulièrement dangereuse pour les écoliers. Est-il encore utile de souligner qu?« un choc avec un véhicule roulant au-delà de 50 km/h sera pour un piéton très fréquemment mortel et le risque de blessures graves est encore important au-delà de 30 km/h », reprend le chef de département. Cette rencontre a réuni l?ensemble des intervenants du secteur de la sécurité routière du pays, mais également de nombreux pays arabes. Il est dénombré 26 000 morts dans le monde arabe par an. C?est la deuxième cause de mortalité. Cela élève le coût à 350 milliards de dollars. Les participants, ont exposé un état des lieux dramatique et énoncé un ensemble de mesures à prendre. Un point de convergence : assurer une prévention intelligente et donc efficace. Et puisque l?adulte a pris le mauvais pli d?une conduite dangereuse, que l?ensemble des messages et des discours restent sans effet, il est apparu évident à l?assistance et aux protagonistes de la rencontre que les efforts doivent être concentrés sur l?enfant. Hormis la réfection des routes et l?introduction de la prévention routière en système scolaire, le panorama routier doit s?adapter à l?influence des piétons, à la fréquentation piétonne et automobile. Des moyens coûteux mais qui, à long terme, devraient porter leurs fruits. L?enfant, premier objet d?attention car première victime, a centralisé les débats pour la recherche de son confort et de sa survie. L?article 21 de la loi de 1987 s?était occupé d?introduire la prévention routière dans le programme scolaire. Une loi encore inappliquée.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)