Algérie

Abouguerra Soltani



« Le front social demeure explosif » Le front social n?a connu aucune amélioration durant l?année 2005. La situation sociale demeure explosive. » Tel est le bilan dressé par le président du MSP, Abouguerra Soltani, de la politique économique et sociale appliquée par le gouvernement à un mois de la fin de l?exercice 2005. S?exprimant devant les cadres de son parti, présents au colloque sur l?organisation tenu, jeudi dernier, au siège national du MSP à Alger, Abouguerra Soltani a rappelé les principaux faits de l?année tant sur le plan organique qu?au niveau national. Pour lui, l?année 2005 a connu deux événements majeurs, en l?occurrence « le référendum sur la charte pour la paix et la réconciliation et le lancement du programme complémentaire de soutien à la relance économique (PCSRE) ». « Le référendum, a-t-il estimé, était une réussite pour l?Algérie » grâce à la fédération des efforts des partis de l?Alliance, dont le MSP. Les militants de ce dernier, selon l?orateur, ont contribué, par leur dense activité sur le terrain, dans la mobilisation des citoyens. « Nous attendons la promulgation des loi d?application devant accompagner la mise en ?uvre de la charte sur le terrain », a-t-il déclaré. Pour rappel, plus de deux mois après le référendum, aucun texte de loi relatif au projet en question n?a été promulgué. Ce retard a suscité beaucoup d?interrogations chez la classe politique nationale. Si ce référendum, a-t-il indiqué, s?est soldé par « des résultats encourageants », en dépit de l?enveloppe budgétaire importante versée dans le PCSRE, ce dernier a « déçu ». « On n?a rien vu sur le plan social. Où sont les 55 milliards de dollars ? », s?est-il interrogé. Revenant sur les élections partielles du 24 novembre dernier, Abouguerra Soltani dira que la participation de son parti à ces échéances était symbolique. « Ces élections avaient pour objectif la mise à niveau politique, notamment dans la région de Kabylie. Notre participation était symbolique. Le plus important, c?est la préparation des locales de 2007 », a-t-il affirmé. Une façon pour lui de justifier l?échec du MSP lors de ces partielles, non seulement en Kabylie, mais même dans d?autres communes concernées par le scrutin. Dans la foulée, le président du MSP est revenu sur l?organisation interne de son parti. Il a félicité ses cadres pour l?achèvement de la restructuration du parti dans les meilleurs délais, avant de les exhorter à se mobiliser davantage pour préparer les prochaines échéances. Evoquant l?Alliance présidentielle, dont le MSP est partie prenante à côté du RND et du FLN, le conférencier a rappelé l?autonomie de chaque parti. La décision du Parlement français de maintenir l?article 4 de la loi du 23 février glorifiant le colonialisme français, notamment en Afrique du Nord, est, pour Abouguerra Soltani, « ubuesque ».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)