Algérie

À la veille du match ASO-JSK


Un face à face très attendu Incontestablement, la rencontre ASO-JSK est de loin l?affiche du jour tant elle mettra aux prises le leader avec son dauphin. Un leader qui constitue une surprise de par l?histoire du club, mais non pas une pour ceux qui sont au fait de la balle ronde en Algérie avec cette tendance renversée par les Chélifiens qui, en d?autres temps, accueillaient leurs adversaires dans la peau d?un trouble-fête. Cette fois-ci, les hommes de Amrani sont dans une peau qu?ils semblent bien affectionner, qui leur sied d?autant plus qu?ils ne l?ont guère volée de par leurs excellentes sorties tant at home qu?en dehors de leurs bases. Ils ne sont pas arrivés là par le fait du hasard, mais bien par celui de l?abnégation et surtout de la stabilité qui a toujours constitué un gage de réussite. Et ce n?est pas leur adversaire du jour qui nous contredira, lui qui avait trôné sur le football national des années durant grâce justement à la stabilité de sa composante. D?ailleurs, Medouar, le boss des Lions du Cheliff, s?est toujours inspiré de l?exemple de la JSK des années 1970-1980 pour réussir son entreprise de porter l?ASO au sommet du football algérien. Justement, ce jeudi, le stade de Chlef vibrera au rythme de cette empoignade entre, pour ainsi dire, l?élève et le maître. Mais une empoignade qui a toujours été, même du temps où les deux équipes évoluaient en division d?honneur, très intense et indécise. Une fois encore, elle le sera de par les forces en présence d?autant que Chélifiens et Kabyles sont déterminés à se surpasser pour remporter le gain du match. D?un côté, une équipe de Chlef qui aura la pression de son public qui aimerait bien voir ses protégés au sommet de la hiérarchie, de l?autre une formation qui voudrait bien récupérer son bien, son fauteuil de leader. Mieux, les Kabyles n?ont pas d?autre choix que d?accrocher cette équipe de l?ASO pour lui couper les ailes. Jean-Yves Chay a bien compris que son équipe ne sera pas accueillie avec des roses, sur le terrain s?entend, du fait que son adversaire l?attend fermement pour la distancer. Le coach kabyle, qui ne cesse de multiplier les matchs d?application, dont le dernier a été sanctionné par une courte victoire face au 3e club de la ville de Tizi Ouzou, la JS Boukhalfa sur le score de 2-1, se fait de plus en plus une idée sur son onze majeur en faisant tourner son effectif. Tout en titillant la concurrence au sein du groupe à tel point que les titulaires d?hier contestent leur statut de remplaçants d?aujourd?hui. Chay, toutefois, ne cesse de leur marteler qu?une rencontre se joue uniquement avec 11 joueurs et qu?il n?a d?autres choix que de faire jouer ceux qu?ils jugent aptes à le faire. C?est d?ailleurs la même philosophie de son homologue de l?ASO qui a aussi misé sur la confiance dans les jeunes loups de l?équipe. C?est dire que ce jeudi, on aura deux équipes déterminées à donner le meilleur d?elles-mêmes, mais surtout à offrir du beau spectacle.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)