Toute l'Algérie - Hmiyanes


Hmiyanes ALGERIE

Vues : 6421


Cette rubrique est entièrement consacrée à Hmiyanes Si vous possédez des informations ou des commentaires sur ce sujet, n'hésitez pas à les partager avec les autres internautes. Cet espace d'information est ouvert à la libre expression, mais dans le sens positif du terme. Nous vous remercions pour votre participation.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
HISTOIRE DES HMAYANES احميان أهل النعرة و الشان اهل الخير والبر والاحسان ناس ابطال والصفة شجعان ما فيهم دوني ما فيهم عيان غير الغى لهم ..يا عروش احميان يحضروا ليك في رمشة لعيان بكاكرة وسرور و زيد السندان غياترة وبني عقبة و قبايل لمقان مغاولية وعكرمة ورزان أولاد مبارك ومنصورة ثان و اولاد خليف و بني مطرف الشجعان هدا عرشنا غرابة وشراقة يا لخوان والشراقة منهم الشقعة والجنبة ثان والغرابة فيهم اولاد زياد والطرافي جيران هده هي العايلة يا قوم احميان والسماغنة والشلاليل في العشرة أخوان و أهل أربا وات ولعمور و زواوة م زمان ORIGINE DES HMAYANES HAMYANE n'est pas un mot comme le suppose beaucoup de personnes ou pretendre en connaitre la signification qui veut dire l'entre aide surtout dans les conflits entre les tribus de la meme region ou de regions differentes . Hmayane ne sigifie nullement el hamiya terme modernisé dans le langage americain signifiant la coalition. mais HMAYANE est un groupe de tribus dont l'ancetre s'appelle hamyane et dont l'arriere grand pere n'est d'autre que sidna ISMAIL fils d'IBRAHIM aalaihima essalam HAMYANE IBN OKBA IBN YAZID IBN AISSA IBN ZOGHBA IBN ABOU RABIAA IBN NAHIK IBN HILAL IBN AAMIR IBN SAASAA IBN HAWAZIN IBN KAISS IBN AAILANE ANNASS IBN MADHR IBN NAZAR IBN MAAD IBN AADNANE IBN ( 40 PERES) POUR ARRIVER A ISMAIL IBN IBRAHIM AALAIHIMA ASSALAM حميان ابن عقبة ابن يزيد ابن عيسى ابن زغبة ابن أبو ربيعة ابن نهيك ابن هلال ابن عامر ابن صعصعة ابن هوازن ابن قيس ابن عيلان الناس ابن مضر ابن نزار ابن معد ابن عدنان هناك أربعين أبا للوصول إلى سيد نا إسماعيل عليه السلام ابن إبراهيمعليه السلام La région qui forme actuellement les cercles de Mecheria, Ain sefra et Gerryville était le pays des Béni Ameur qui y pratiquaient la culture et y prospéraient ; au 6° siècle ils émigrèrent au tell du cote de sidi bel abbés et Oued lemghir et Sfisef et djebel Filouin Une partie d’eux cependant les Hemayanes restèrent dans la contrée qu’ils peuplèrent Les tribus Hemayanes lorsqu’ils sont venus dans le pays trouvèrent Oued Moghrar habité. Les habitants de cette agglomération offrirent a leur hôte une diffa en guise de bienvenue ; ceux-ci se montrèrent très satisfaits de voir le pays habité et ses habitants sont d’une cordialité exemplaire rendirent l’invitation à leur tour, ceci a permis de créer un climat de confiance entre les deux peuples et une amitié intime se noua entre eux et un serment de former une alliance étroite et de se prêter mutuellement main forte en toute circonstance Par suite de cet accord les Hemayanes creusèrent des silots chez leurs amis (matmoura) chaque année et de retour du Sahara pour aller vers le tell ils y entreposaient la laine et le beurre sous l’œil vigilantes de ces ksouriens de Moghrar Mais quand ils effectuaient le parcours inverse du tell vers le Sahara ils déposaient entre les mains de leurs amis de moghrar orge et blé ; ce qui leur permit d’acheter de la part de leurs allies les céréales nécessaires a leur subsistance Les habitants de moghrar avaient coutume de confier leur chameaux aux Hemayanes pour les faire pâturer en allant s’approvisionner en grain dans les marches lointains et chaque année ils se rendirent a Figuig sous la conduite des Hemayanes charges de dattes et rejet de palmiers Ces rejets étaient plantes a moghrar et les noyaux de dattes consommes étaient semés le sol étant propice et la palmeraie se développa rapidement Les habitants de moghrar étaient braves et généreux et accordaient leur hospitalité a tous leurs invites ce qui permit par la suite a leur cite de prendre de l’ampleur et l’importance Dans toute cette mosaïque de population de moghrar les Hemayanes étaient les défenseurs de la cité et les ksouriens de la région les considéraient comme leurs frères Dans les premiers jours d’avril lorsque les Hemayanes quittaient le Sahara vers le nord ces vastes steppes demeuraient désertes jusqu’en octobre au retour des hemayanes ;dans cette solitude les autruches se multipliaient et formaient de nombreux troupeaux ;les gens de moghrar trouvaient dans la chasse de cet animal une source de viande nécessaire a leur nourriture quant a la graisse qu’ils conservaient préparaient une huile médicinale qu’ils buvaient ou appliquaient contre plusieurs maladie il s’agit de Zahem Ennaam L’antilope, la gazelle, l’onagre, la perdrix fournissaient une viande nécessaire matin et soir enfin les abeilles étaient en grande quantité et le miel était aussi abondant que l’eau ; Les ksouriens de moghrar et les Hemayanes étaient seuls à le récolter comme ils étaient les seuls a chasser ; ils étaient tous en bonne sante et la maladie ils n’en connaissait pas et seul la vieillesse venait a bout de leur jour pour les surprendre Moghrar faisait souvent otage d’attaque surprise des Zeghdous venus de Figuig en représailles d’un ancien conflit avec les Hemayanes et de l’accueil qu’offraient les ksouriens aux Hemayanes Une djemaa fut dépêché auprès des Ouled Sidi Cheikh pour convaincre les zeghdous de cesser leurs attaques. La paix alors fut proclamée malgré le contentieux existant entre les zeghdous et les Hemayanes Mais pour agrandir leur cite les ksouriens offrirent une parcelle de terre, une maison a quiconque venant peuple Moghrar Tahtani et Moghrar s’est ainsi peuplé et dés lors a pu se défendre contre ses ennemis Enfin il y’a lieu de remarquer que la région actuelle des Hemayanes était très peuplée par les autruches ; au moment de la riposte de Bouamama en 1881 il y en avait de grandes quantités principalement dans la région de Mekmen et entre chott chergui et Gharbi et vers les dunes de Malha et de la Sebkha de Naama Pour des causes inexpliquées et autres que la chasse elles émigrèrent brusquement vers le sud au delà du Sahara et sur le versant du Niger En 1910 on racontait qu’il en existait encore un couple dans la région de Tendrara Beniguil), ce couple a disparu Le 18 MARS 1845 Les Hemayanes se sont partages en deux fractions Les Hemayanes Cheragas ou Trafi et les Hemayanes Ghraba ; les premiers appartiennent au cercle de Gerryville et les seconds ainsi que les Rezainas relèvent du cercle de Mecheria.
noura - informaticienne - mecheria
07/04/2012 - 30151

Commentaires