Alger - Revue de Presse

Meguenine, la parfaite polyvalence

Contrairement à une idée reçue, le défenseur d?il y a un demi-siècle, devait évidemment empêcher les attaquants adverses de s?approcher de ses bois mais, une fois le ballon récupéré, il était tenu d?en faire le meilleur usage possible. Et puis l?horrible béton a fait des siennes une décennie plus tard.Cette introduction technique est indispensable pour cadrer au mieux le style et le rôle joué par Meguenine. En effet, on a rarement vu dans les annales du football algérien un joueur aussi doué pour la polyvalence. Les jeunes doivent savoir que Meguenine a occupé plusieurs postes avec bonheur, et même gardien de but ! En outre, pour Fréha, Meguenine aura été la rampe de lancement idéale. Mais cette particularité entre les deux hommes n?était pas le fruit du hasard, mais bel et bien les fruits d?un travail entamé en 1958 sous les ordres de l?homme-protée du CJD, Sparza. Quelques années plus tard, cette «harmonie technique» n?a pas échappé à Cheikh Ouaddah qui a affiné cette opération en plaçant Meguenine, ancien ailier droit, au poste d?arrière droit, prenant la succession de Hamadi, touché par l?âge. Les vieux habitués du stade du 19 Juin se souviennent toujours des centres de Meguenine vers Fréha, dont le jeu de tête faisait des ravages dans les défenses adverses. A ce sujet, Meguenine affirme qu?au cours de la saison où Fréha a été sacré co-meilleur buteur avec Mehdi, il était à l?origine d?une bonne douzaine de buts, tout en mettant l?accent sur le sens du placement de son coéquipier.Meguenine donc, et dans une certaine mesure, aura été une sorte de précurseur qui a ouvert la voie aux «latéraux» d?aujourd?hui, mais dont le rôle est facilité par la «disparition» des ailiers, transformés pour les besoins des systèmes de nos jours, en «milieux» ou en «hommes de couloirs». A cette époque, en effet, il fallait surveiller des ailiers comme Achour, Bendida, Amirouche, Meziani, Benslimane, Boulekfoul et Aïssaoui, de sacrés clients en vérité ! En fonction de ces circonstances qui ont marqué son époque, Meguenine ne cache pas sa peine car, après avoir été gravement blessé, il a dû se débrouiller tout seul pour aller se faire opérer à Paris, «grâce à la caisse des fonctionnaires», précisera-t-il. Outré à l?extrême par cette ingratitude, Meguenine quitte le MCO, signe à l?ASM et après deux matches seulement, il prend l?irrévocable décision de raccrocher les crampons.   Reconversion réussie
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
plaisir de lire l'histoire de mon cousin germain !
zargha meguenine - avocat - le vigan lot
15/10/2009 - 4370

Commentaires