Alger - Idées, débats, opinions, forums de discussion

Belouizdad/Alger (Football) - Hocine Yahi, directeur sportif du CR Belouizdad: «Nos objectifs sont clairs: aller plus loin en LDC et remporter le Championnat…»



Belouizdad/Alger (Football) - Hocine Yahi, directeur sportif du CR Belouizdad: «Nos objectifs sont clairs: aller plus loin en LDC et remporter le Championnat…»


Hocine Yahi, le directeur sportif du CR Belouizdad, a tenu un point de presse jeudi, au cours duquel il est revenu sur la qualification du Chabab en phase de groupes de la ligue des champions d'Afrique (LDC), ainsi que le démarrage du Championnat de la Ligue 1, tout en balayant les critiques qui l'ont ciblé.

Entamant sa première intervention médiatique de la nouvelle saison, l'ancien capitaine du Chabab, qui s'est félicité de la nouvelle qualification du CRB en phase de groupes de la ligue des champions, la 2e consécutive, explique que l'objectif cette saison est d'aller le plus loin possible.

«La saison dernière, on avait atteint les quarts de finale, et cette année, on tâchera de faire mieux et d'aller encore plus loin», a-t-il déclaré en affirmant qu'au niveau national, le CRB vise le doublé, à savoir le titre de champion d'Algérie et la coupe.

«Nos objectifs sont clairs: aller toujours plus loin et réussir nos saisons. Comme tout le monde l'a remarqué, le CRB évolue positivement d'une saison à l'autre, notamment depuis l'arrivée de Madar qui ne lésine pas sur les moyens pour permettre à l'équipe de se préparer dans de meilleures conditions»,dira-t-il, en regrettant toutefois l'absence d'infrastructures sportives adéquates.

«Aujourd'hui, le seul regret que je peux exprimer, c'est l'absence d'une infrastructure. C'est dommage qu'un grand club comme le nôtre, ne dispose pas de sa propre infrastructure. Nous avons la volonté et les moyens, mais cela ne dépend pas du club. Si demain, les autorités nous dégagent une assiette de terrain, nous allons construire nos propres infrastructures. Dès fois, on a du mal à trouver un créneau pour effectuer une séance ou un travail spécifique. Sincèrement, cela nous pénalise», a ajouté Yahi qui donne l'exemple de l’ES Tunis et du Ahly d'Égypte qui disposent de grandes infrastructures.

«Etaraji (EST) et le Ahly ne sont pas devenus de grands clubs en une saison. Le CRB progresse d'une saison à l'autre, et à l'avenir incha'Allah, on sera encore plus grand», poursuit-il.

En évoquant l'opération de recrutement, Yahi a également mentionné que le CRB n'a pas encore les moyens de l'EST et du Ahly pour se permettre de ramener des joueurs à 2 ou 3 millions d'euros.

«D'abord, les bons joueurs étrangers ne sont pas sur le marché des transferts. Ils sont sous contrat avec leurs clubs respectifs. Et pour espérer les ramener, il faudra débourser pas moins d'un million d'euros ou plus. Aujourd'hui, on n'a pas ce budget pour le recrutement, comme l’EST et le Ahly qui peuvent se permettre de tels recrutements. Et puis, pour ramener un joueur étranger qui va nous revenir cher, je préfère nos jeunes qui ont des qualités», enchaîne Yahi qui explique que le CRB a fait un recrutement qu'il espère judicieux.

«Ce qui compte maintenant, c'est l'avenir. Nous avons ramené les joueurs que nous avons jugés bons. S'ils sont à la hauteur tant mieux pour nous, sinon de grands clubs comme Madrid ont ramené de grands joueurs avec des prix exorbitants, mais qui n'ont pas réussi. Cela fait partie de la vie d'un club», souligne le directeur sportif du Chabab en répondant à la question du recrutement de Nadjib Ammari; un Franco-Algérien de 29 ans qui a fait l’Olympique de Marseille avant de connaître des expériences en Italie (Serie B et Serie C), entre autres.

«C'est un joueur qui a continué à s’entraîner en France, on l’a recruté en espérant qu’il apportera un plus à l’équipe, tout comme toutes les nouvelles recrues», dira-t-il en évitant de répondre à la question sur l’éventuelle décision de Marcos Paqueta de remplacer deux de ses adjoints.

«Je n’ai pas de commentaires à faire», s’était-il contenté de dire, comme il a préféré ne pas s’étaler sur les critiques dont il fait l’objet en précisant qu’il est au CRB «pour travailler, pas pour répondre aux détracteurs».



Photo: Hocine Yahi, le directeur sportif du CR Belouizdad

Ahmed Ammour
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)