Ain Témouchent - Beni Saf

AMÉNAGEMENT DE L’ÎLE DE RACHGOUN À AÏN TÉMOUCHENT: Les travaux bientôt lancés

AMÉNAGEMENT DE L’ÎLE DE RACHGOUN À AÏN TÉMOUCHENT: Les travaux bientôt lancés


En attendant la désignation de l’organisme ou de l’institution qui se chargera de sa gestion et qui a été l’une des raisons qui ont occasionné le retard du déblocage de l’enveloppe allouée à ce projet d’envergure par le ministère de l’Environnement et des Énergies renouvelables, les travaux d’aménagement de l’île de Rachgoun seront lancés incessamment dans le cadre du projet Medkey/Habitat.

La phase d’étude qui a été réalisée par un bureau d’études français, rappelons-le, a été achevée depuis 2005 pour un coût de 10.011.552,63 DA. Quant à la phase de réalisation, elle a été estimée dans un premier temps à 29 millions de DA. Ce montant a dépassé celui de l’autorisation de programme (AP) allouée par le ministère de tutelle. Ce qui a rendu l’avis d’appel d’offre infructueux.

Tout récemment, le secteur a bénéficié d’une enveloppe financière par le ministère de l’Environnement et des Énergies renouvelables après réévaluation dont le montant exact n’a pas été révélé. Ce qui est sûr, c’est que ce projet qui date de 15 ans vient d’être relancé au grand bonheur des écologistes et tous ceux qui aiment la nature.

D’une superficie de 28,5 ha selon les données du projet Medkey/Habitat, l’île de Rachgoun est classée zone humide selon la convention Ramsar. En effet, dans le cadre de l’exécution de la Convention de Barcelone relative à la préservation du milieu marin et du littoral de la mer Méditerranée qui englobe les domaines protégés et de la biodiversité, et en coordination avec le ministère de l’Environnement et des Énergies renouvelables avec l’appui du centre des activités régionales des espaces protégés, ce projet a pour objectif la réalisation des levées bathymétriques du milieu marin, la pose du réseau de contrôle, la pose du réseau de coralligène et la posidonie considérée comme le poumon de la Méditerranée en matière d’oxygène ainsi que la création d’une cartographie sur la présence des espèces marines et animales protégées et en danger d’extinction mais aussi pour déterminer les facteurs qui aident à la reproduction.

Ce projet participe à préserver l’écosystème et à l’équilibre biologique, à stopper le phénomène de la dégradation des ressources naturelles avec l’aménagement du site sans toucher à son aspect naturel.

Selon l’étude du plan d’aménagement, celle-ci prévoit la réalisation d’un espace d’accueil et d’information à l’entrée de l’île, la construction d’un débarcadère, la réhabilitation des structures existantes et qui se trouvent dans un état de délabrement avancé dont le muret, la vigie et le phare ainsi que la pose de panneaux de signalisation et d’orientation.

Selon Mme Briki Malika chargée du dossier du plan d’aménagement de l’île de Rachgoun, l’étude a été achevée alors que pour les travaux d’aménagement de l’île, la wilaya a bénéficié d’une enveloppe financière après réévaluation du projet.

‘‘Les travaux aménagements de l’île de Rachgoun prévoient la réalisation de deux hangars à bateaux, la restructuration et la reconstruction du quai qui va passer de 5 m à 20 m, l’aménagement des accès vers le phare et aussi le relèvement de la capacité d’accueil du phare pour les visiteurs et des étudiants pour leurs recherches scientifiques.

M. LARADJ
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)