Adrar - COMMUNES

Biographie de Cheikh Abdelkrim El Maghili :

Biographie de Cheikh Abdelkrim El Maghili :
Cheikh Abdelkrim El Maghili ou aussi Cheikh Abdelkrim El Mer'ili (en arabe: الشيخ عبد الكريم المغيلي) est un érudit musulman algérien, né à Tlemcen en 1425. Il a poursuivi ses études à Alger et à Béjaïa où il a été l'élève de Abderrahmane at-Taalibi et Cheikh Ben Yahia Yadir successivement.
Abou Abdellah Mohammed Ibn Abdelkarim Al M’Ghili, grand défenseur de la Sunna, émigra dans le Touat où il était connu par sa lutte contre les juifs de la région qui contrôlaient le commerce transsaharien, à Tamantit surtout après l’assassinat de son fils. C'est le créateur d'une controverse avec ses pairs tels que Abdellah al-Asnoni juge du Touat au sujet des Juifs. Son acharnement contre les Juifs de Touat lui valut des appuis comme celui de Cheikh Mouhamed et-Tenssi et Mohammed as-Senouci.
Cheikh El Maghili fut aussi un grand voyageur, il séjourna au Touat, visita le territoire du Soudan, Kano,la ville de Kagho, le pays de Takrour, puis il revint à Touat où il mourut le 17 février 1504, son Darih est à Zaouiet Echeikh administrativement lié à Zaouiet Kounta - wilaya d'Adrar.
Le Cheikh Mohamed ben Abdelkrim El Maghili reste sans conteste le personnage le plus célèbre, le plus influent et le plus déterminant dans l’histoire du Touat-Gourara. La date de sa naissance à M’ghila fait encore l’objet de controverses ; certaines sources avancent la date de 1348, d’autres la date de 1376, d’autres encore celle de 1386. Dès son jeune âge, il apprend le Coran et les fondements des sciences musulmanes auprès de son maître Abou Al Abbas El Ouaghlissi, mais avide de connaissances, il rejoint la ville de Bejaïa où il découvre un monde prospère de sciences et de culture, qui le met en contact avec plusieurs savants et hommes de religion. Il rejoint ensuite la ville d’Alger où il rencontre l’une des plus grandes figures du mysticisme : Sidi Abderrahmane Ethâ’alibi, dont il devient le disciple et le gendre. Grand personnage « soufi », éminent prédicateur en Algérie (Tlemcen, Touat), et en Afrique noire (Niger, Mali, Nigeria), son ascendant et son action religieuse ont eu une influence déterminante dans la vie des oasis, à un tel point que certains auteurs parlent de l’avant et de l’après-Maghili. Son arrivée dans la région remonte à 1472, son action commence à Ouled Saïd par l’édification d’une mosquée et se poursuit à Tamentit en 1478 où il a engagé une violente campagne contre la présence des juifs dont le statut n’était pas en accord avec les préceptes de la juridiction musulmane. Après le décès du Cheikh Yahya ben Idder, son maître en matière de jurisprudence, il déclenche une grande polémique, restée dans les annales de l’histoire, avec le nouveau cadi Cheikh El Asmouni, à propos de la destruction de la synagogue de Tamentit. Il a été à l’origine de l’instauration de 2 empires musulmans en Afrique de l’Ouest : celui de Kano au Nord du Nigeria, et l’empire du Songhaï à Gao, comme il a laissé de nombreux ouvrages dans différentes disciplines, entres autres : « Misbah’ el arouah » (la lueur des âmes), « Rissalate El Asqia » (l’Epître du Asqia ; Mohamed Roi de Songhaï).
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)