Algérie - Revue de Presse


FLN

Laborieuse « réconciliation » Les nombreuses tentatives de réconciliation menées par les deux factions du FLN constantinois, même si celles-ci ont tendance à se multiplier ces derniers jours, ont toutefois cette particularité de se dérouler sans l?assentiment de tous les membres influents des deux côtés. En effet, ils sont encore nombreux à s?opposer aux initiatives dialoguistes lancées par le mouhafedh Bouhouche, resté fidèle à Abada, dépositaire de la ligne Benflis, et par le coordinateur local de ce qu?on appelait « mouvement de redressement » Mezaouda, fervent défenseur de la démarche de Belkhadem. Dès lors, la rencontre nocturne de lundi dernier, qui s?est tenue au siège de la kasma 3 entre les deux ténors du FLN local et au cours de laquelle on a tenté d?éclaircir les présents sur les « vertus de la réconciliation » entre frères ennemis, n?a pas suscité une adhésion majeure des cadres et autres militants des deux bords, malgré l?annonce faite de l?installation du groupe mixte chargé de gérer les affaires du parti jusqu?à la tenue du fameux 8e congrès bis. D?un côté, il y a des « légalistes » qui critiquent la démarche de Bouhouche et refusent résolument de composer avec le groupe de Belkhadem et, de l?autre, il y a des redresseurs qui expriment leur désaccord avec la démarche de Mezaouda et persistent à dire que le prochain congrès doit se tenir sans la présence de tous ceux qui ont soutenu Benflis et chargé Bouteflika. Chose qui ne semble pas désarçonner le couple Bouhouche-Mezaouda qui semble décidé à aller jusqu?au bout de son entreprise. Cela dit, ce qui rend cette démarche davantage laborieuse, c?est ce parasitisme soutenu exercé par les tenants de la tendance dite des « redresseurs libres » qui gravitent autour de certains ministres FLN, dont Amar Tou, hostiles à toute association avec Abada et consorts.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)