Oran - Revue de Presse


ETAT-CIVIL D?ORAN



Bel exemple de bureaucratie L?état-civil de la mairie d?Oran, fait toujours des mécontents. Pis encore, en matière de bureaucratie, il bat tous les records. C?est le cas par exemple de ce citoyen qui a déposé une demande pour le retrait d?un extrait des actes de naissance en?avril dernier. Quatre mois après, le papier en question ne lui est toujours pas délivré. Au niveau des secteurs urbains et avant de demander un papier, un extrait de naissance par exemple, le citoyen est prié de présenter sa carte d?identité. La cause, selon les fonctionnaires, a trait à « une instruction interne » stipulant qu?aucun papier administratif, principalement les extraits d?actes de naissance, n?est délivré à un habitant d?un autre secteur. A titre d?exemple, un habitant du secteur Sidi El Bachir (plateau) n?est pas autorisé à demander un papier de l?état-civil de celui d?El Amir (centre-ville). Cette situation touche principalement les extraits de naissance originaux, délivrés en principe par les mairies de lieu de naissance (numéros 12 ou 13). En plus, les délais pour le retrait de ce papier sont de huit jours, car une fois la demande faite, les extraits sont remplis et donc enregistrés au niveau de l?état-civil principal, relevant de l?hôtel de ville. Malgré l?annonce, d?une série de mesures allégeant les prestations, ce dernier demeure toujours un lieu où la bureaucratie trouve toutes son ampleur.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)