Constantine - Revue de Presse


Zighoud Youcef (Constantine)



Une commune à la traîne La prochaine commémoration des attaques massives menées, à partir du 20 août 1955, par les maquisards de l?ALN, à leur tête l?illustre martyr de la Révolution nationale, Zighoud Youcef, ainsi que la mort au champ d?honneur de ce véritable stratège militaire de l?époque, met de façon indéniable la commune qui porte son nom sous les feux de la rampe. En 2002/03, cette agglomération de 89 000 âmes, qui se situe à une quinzaine de kilomètres à peine et à vol d?oiseau au nord-est de la ville de Constantine, anciennement Condé-Smendou, a bénéficié d?une enveloppe de 43 millions de dinars au titre du PCD (Plan communal de développement) et du PSRE (Plan de soutien pour la relance économique) réunis a vite fait de les engloutir dans le seul aménagement (assainissement, éclairage public, travaux de la voirie, espaces verts, réseaux d?AEP et autres commodités de la bienséance urbaine) de deux cités tentaculaires Filali et 204 Logements. Cette enveloppe financière fut ensuite suivie d?un reliquat de l?ordre de 70 000 DA qui lui aussi a été consommé. Quant au logement social, un quota dérisoire d?une soixantaine d?habitations de style HLM (sur les 1581 demandes qui s?amoncellent sur le bureau du service compétent de la commune) vient d?être attribué au prix d?enquêtes, de contre-enquêtes et de recours fort laborieux. Zidane Far, P/APC d?obédience FLN, estime « entre 70 et 80 millions de dinars par an le budget potentiellement alloué par les services compétents pour qu?un véritable travail de développement soutenu et exécutable dans les délais impartis puisse être accompli ». Ce dont on est loin actuellement. Au titre de l?année en cours, 4,4 millions de dinars seulement ont été débloqués au titre du revêtement de toutes les voies communales, « là où il en fallait dans le pire des cas 12 millions de dinars ». Côté recettes communales, ce n?est guère la joie, surtout que tous les espoirs placés par l?exécutif communal sur la ZAC (zone d?activité économique de la commune) ont été laminés et se sont carrément envolés à cause de la persistance des industriels et autres promoteurs relevant de la sphère privée qui continuent à préférer celles de Didouche Mourad (ex-Bizot) et du Rummel à Constantine. Pourtant, la récente décision de la commission pluridisciplinaire rassemblant le patrimoine communal et la direction des terrains domaniaux pour faciliter davantage l?accessibilité à un acte de propriété pour les investisseurs potentiels en bonne et due forme pourrait constituer un tremplin idéal pour réactiver une aire qui ne demande qu?à l?être. L?essor de la commune de Zighoud Youcef a longtemps été freiné par l?orientation des efforts vers la direction Ouest. Le plan de développement du périmètre urbain (PDAU) arrive présentement à saturation parce qu?il bute sur le domaine privé et devient donc caduc. Le récent accord concernant la demande de révision déposée par l?exécutif communal concernant la réorientation du PDAU vers la direction sud-est pourrait bien changer les choses et sortir cette commune qui porte un nom illustre de la situation inconfortable dans laquelle elle végète. La proximité de la RN 3 de la future autoroute Est-Ouest serait un atout majeur pour les patrons qui pourraient mettre ainsi à profit leurs capitaux de fort belle manière. Même si cette direction grignotera un peu plus les terres agricoles qui s?y trouvent. « C?est cela, ou une condamnation irréversible au sous-développement », nous a précisé le P/APC.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)