Algérie - Revue de Presse

Yasmine Terki. Spécialiste en architecte de terre : Construire une maison en béton à Timimoun n'a pas de sens



Yasmine Terki. Spécialiste en architecte de terre : Construire une maison en béton à Timimoun n'a pas de sens
Gratuite, écologique, renouvelable, la terre est aussi capable de répondre aux normes de confort actuelles. Afin de sensibiliser le public à ce matériau de construction, une exposition itinérante sillonne l'Algérie.   La semaine de la promotion de l'architecture de terre du 25 au 28 avril, dont vous êtes l'initiatrice, a-t-elle eu le succès attendu ' La manifestation a été répartie en quatre volets : ateliers d'initiation destinés aux étudiants en architecture, conférences avec les plus grands spécialistes mondiaux de l'architecture de terre et présentation au sein de l'EPAU d'une partie de l'exposition « Terres d'Afrique et d'ailleurs » dévoilée au Panaf' 2009. Enfin, nous avons organisé un voyage de deux jours à la découverte des ksour algériens. Le succès était au-dessus de toute attente.  Quelles sont les spécificités de l'architecture de terre ' Elle regroupe toutes les méthodes utilisant la terre crue comme matériau de construction. Il existe plusieurs types. Le pisé, le torchis, l'adobe et, plus récemment, la brique de terre comprimée. La terre est gratuite, écologique, modulable, renouvelable. Nos ancêtres avaient simplement du bon sens. Ils ont fait avec ce que la nature leur offrait.   Mais ces techniques ont-elles toujours les moyens de rivaliser avec les matériaux modernes, béton en tête ' Alors oui, c'est certes moins résistant que le béton, mais les normes techniques de commercialisation du ciment sont d'une exigence qui frise le ridicule. Aujourd'hui, les constructions de terre ont des avantages inégalables dans certaines régions, notamment au Sud. Construire une maison en béton à Timimoun n'a pas de sens. D'un point de vue thermique, la terre est sans égal. La chaleur accumulée le jour est dispensée la nuit, et vice-versa pour la fraîcheur emmagasinée la nuit et répandue le jour valent mieux qu'une climatisation. Sans compter que techniquement, il est tout à fait acquis qu'une construction de terre peut compter jusqu'à 9 étages, comme c'est le cas au Yémen.  Vous sous-entendez que derrière le béton se cache une forme de reconnaissance sociale ' L'industrialisation des modes de construction a fait de l'architecture de terre une forme ' supposée ' dépassée. Dans les années 1930 le « tout-béton » a conduit à marginaliser les méthodes ancestrales. Maintenant, les populations locales considèrent que posséder une maison en béton est la panacée, un symbole fort de réussite. Le but de notre initiative est justement de sensibiliser les populations et les futurs architectes sur la nécessité de rétablir ces modes de construction qui n'ont rien à envier aux méthodes dites modernes.   Mais l'idée est-elle simplement de faire revivre des méthodes ancestrales, ou bien de les conduire sur le chemin de la modernité ' En plus de la réhabilitation de notre patrimoine, comme les ksour d'Algérie, nous souhaitons rendre compatibles ces architectures anciennes avec la modernité. La création du BCT (brique de terre crue comprimée) est une formidable évolution dans le domaine de l'architecture de terre. C'est dans ce sens que vont tous nos efforts




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 251520
Posté par : wiss Farid
Profession : enseignant au supérieur
Ville : Alger
Pays : Algérie
Date : 07/04/2015
Message : Je souhaite faire un commentaire assez détaillé sur le centre national de recherche sur le béton ,Timimoune



Numéro commentaire : 79399
Posté par : bensaada lamara
Profession : cadre
Ville : alger
Pays : Algérie
Date : 10/03/2013
Message : sur ce sujet, il ya un travail excellent sur le patrimoine en terre à timimoun, un magistère intitulé: " pour la préservation des architectures ksouriennes en terre crue: cas de Timimoun" par Haoui S., en 2002, à l'EPAU.



Numéro commentaire : 22484
Posté par : nesrine hachemi
Profession : etudiante on architecture
Ville : tlemcen
Pays : Algérie
Date : 22/11/2011
Message : slt j espére que vous étes bien et j étais très intéressé a votre conférence qui étais a tlemcen et svp je veux bien que vous me donner un exemple de projet concernant l architecture de la terre merci bqc