Algérie - Réglementations


WEEK-END UNIVERSEL, Benbouzid tourne le dos au «samedi-dimanche»



Le ministère de l’Education nationale vient de couper court aux rumeurs qui ont circulé, dernièrement, autour d’un retour éventuel au week-end universel (samedi-dimanche).

Ces rumeurs avaient pris de la consistance à cause de la programmation annoncée par la tutelle des vacances d’hiver. Comme annoncé par le ministère de l’Education nationale, ces vacances ont, pour rappel, été fixées du lundi 19 décembre 2005 au mardi 3 janvier 2006 pour les wilayas du nord de l’Algérie et du lundi 26 décembre 2005 au mardi 3 janvier 2006 pour les wilayas du sud. Cependant, dans un communiqué rendu public hier, le ministère de l’Education nationale a précisé que cette programmation «n’a aucun lien avec un quelconque retour au week-end universel», faisant remarquer qu’une telle décision «ne relèverait nullement des prérogatives du ministère de l’Education nationale». Le département de M. Boubekeur Benbouzid souligne, en outre, que la programmation de ces dates «n’obéit qu’à des considérations strictement pédagogiques fondées sur l’équilibre des volumes d’enseignement dispensés durant chacun des trois trimestres de l’année scolaire». A ce titre, le ministère a tenu à démentir toutes les rumeurs colportées autour de ces dates, affirmant que ces dernières sont «totalement infondées» et relèvent de «la pure spéculation». A l’approche de la fin de l’année, ces rumeurs sur le retour au week-end universel ont, pour rappel, été de plus en plus persistantes. Le début de l’année représentait, pour les citoyens, une date idéale pour effectuer un tel changement, chose qui a donné plus de crédibilité à la rumeur. Le calendrier choisi par le ministère pour les vacances scolaires a constitué un autre paramètre renforçant la rumeur. Les plus sceptiques ont commencé, cependant, à croire à l’imminence d’un abandon du week-end actuel. Dans les lycées et les écoles primaires, beaucoup d’enseignants et d’élèves se sont laissés emportés par cet exercice. «La question du retour au week-end universel est, certes, vieille mais cette fois, c’est la bonne. Sinon, il n’y pas de raison de changer la journée du retour des vacances scolaires.

Ce retour se fait toujours après le week-end. Avant que le ministère de l’Education nationale ne coupe court à cette rumeur, il faut admettre que celle-ci avait atteint même les autres secteurs d’activité. Comme pour les enseignants, les cadres et travailleurs du secteur public n’avaient rien reçu d’officiel sur l’abandon du week-end actuel, mais le doute persistait quand même. Au niveau des administrations publiques et des banques, même constat. «Le retour au week-end universel est de plus en plus évoqué, mais il n’y a rien d’officiel. Nous avons appris que le ministère de l’Education nationale a changé la journée du retour des vacances d’hiver, rien de plus».

Depuis que cette question est débattue au niveau des partis politiques et des organisations patronales, on entend les mêmes discours et les mêmes réponses aussi hésitantes.





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)