Algérie - Ambassades et consulats


Visa : une grogne et des explications



Le casse-tête des appels téléphoniques vers les 15 73 et 15 79, mis en service dernièrement pour entrer en contact avec les services consulaires français à Alger, continue de susciter le mécontentement des nombreux demandeurs du visa.

L’accès à un interlocuteur du consulat de France à Alger via ces deux lignes téléphoniques demeure improbable pour de nombreux concernés. Il semble que le système ne fonctionne pas bien. Les dysfonctionnements de ce nouveau système interactif de traitement des visas, entré en vigueur le 21 mai dernier, sont nombreux, selon plusieurs demandeurs de visa.

Pour le consulat général de France à Alger que nous avons contacté, «il n’y a aucun problème dans ce système. Comme ces lignes téléphoniques sont sollicitées simultanément par un grand nombre d’appelants, l’encombrement par moments est inévitable», affirme une responsable de ce consulat, qui précise qu’»il faut appeler ces deux numéros à partir du fixe seulement». Cependant, plusieurs candidats au visa disent avoir appelé le 15 73 (numéro pour renseignements) et le 15 79 (numéro pour fixer un rendez-vous pour le retrait du visa) à maintes reprises mais en vain. Ils disent qu’ils sont tombés à chaque fois sur un répondeur vocal mais jamais sur un interlocuteur qui soit en mesure d’éclairer leur lanterne. La majorité de ces personnes indiquent que leurs appels n’ont abouti ni à partir du mobile ni à partir du fixe. Une chose est sûre, ces lignes ne sont pas accessibles à partir du mobile et le consulat de France à Alger le confirme. Raison ? Selon une source proche de l’opérateur Audiotel qui assure ce service au profit du consulat de France à Alger, «ce projet n’inclut pas les 3 opérateurs GSM. Il n’y a pas d’interconnexion entre ces réseaux GSM et le service que l’opérateur Audiotel assure pour le consulat». La même source ajoute que «même la région Ouest du pays n’est pas encore connectée (le câblage n’a pas été fait) à ce réseau Audiotel et, en conséquence, les appels au 15 73 et au 15 79 à partir de cette région n’aboutissent pas pour l’heure. La responsabilité incombe à Algérie Télécom et non à l’opérateur car c’est l’entreprise publique qui est chargée de la connexion réseau. On ajoute que Algérie Télécom n’a pas honoré jusqu’ici la quote-part qui revient à l’Audiotel de la recette mensuelle de communication générée par les deux lignes 15 73 et 15 79, et ce, en dépit du fait que la quote-part de l’opérateur ne représente que le tiers de la quote-part d’Algérie Télécom qui est de 67%». La même source ajoute enfin qu’»il ne peut y avoir d’encombrements techniques, même en cas de pic d’appels, vu que chaque ligne est dotée de 30 accès avec en principe un limitateur d’appels à la clé».

Contacté, hier par nos soins, une responsable de la direction générale d’Algérie Télécom a souligné que «notre société accomplit comme il se doit sa tâche relative à ce service téléphonique. Si un problème existe, Algérie Télécom n’en est pas responsable. C’est le client (le consulat de France) qui a demandé à ce que ces lignes ne soient accessibles qu’à partir d’un fixe bureau ou domicile et a exigé que l’appel à partir des kiosques multi-services (taxiphones) ne soit pas possible. Ces restrictions sont le choix du client, il est libre !».

Selon certaines indiscrétions, le consulat de France a éliminé les KMS de ce service visa pour limiter les appels non sérieux et encombrants et, du coup, pour savoir d’où - et éventuellement de qui - vient l’appel.

Un autre grief retenu par les demandeurs du visa contre les services consulaires français: le coût de l’appel. Ils se demandent, «pourquoi le consulat a mis en service une communication à 10 DA la minute ?». Et un demandeur du visa de déclarer: «j’ai dû débourser 5.000 DA en communications avec... la messagerie vocale. Cela fait un peu plus d’un mois que j’ai reçu une réponse positive à ma demande de visa et depuis j’appelle le 15 79 pour avoir un rendez-vous pour son retrait mais toujours rien». Et d’ajouter: «chaque fois que j’appelle, une voix enregistrée me dit: toutes nos opératrices sont occupées, patientez un moment. En principe, s’il n’y a pas d’opératrice libre au moment de l’appel, et que l’attente prévisible n’est pas acceptable, les services consulaires doivent donc informer l’appelant qu’il doit rappeler ultérieurement».




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)