Algérie - A la une


VimpelCom se redéploie à l'international Djezzy figure toujours parmi ses priorités

VimpelCom se redéploie à l'international Djezzy figure toujours parmi ses priorités
Le groupe de télécommunications russe VimpelCom compte conserver Djezzy comme l'un de ses principaux relais de croissance dans les marchés émergents.
Le groupe de télécommunications russe VimpelCom compte opérer un redéploiement de sa stratégie à l'international en cédant plusieurs de ses filiales en Afrique et en Asie, mais prévoit de conserver Djezzy comme l'un de ses principaux relais de croissance dans les marchés émergents. Sixième plus grand groupe de télécommunications au monde en nombre de clients, Vimpelcom entreprend ainsi une stratégie de rationalisation de ses activités de télécommunications mondiales pour se concentrer sur les secteurs-clés de sa croissance, rapportait récemment le Financial Times.
Le groupe russe, précise la même source, a déjà entamé des discussions avec des repreneurs potentiels pour ses filiales au Burundi et en République centrafricaine.Vimpelcom prévoit également de céder sa filiale zimbabwéenne, Telecel Zimbabwe, une fois réglées certaines contraintes d'ordre réglementaire.Ces trois entreprises pourraient être évaluées à plus de 60 millions de dollars, indique le Financial Times, qui cite des sources proches du dossier.
L'opération ainsi lancée par le groupe russe découle d'une nouvelle stratégie visant une reconcentration de ses métiers sur des marchés plus matures tels que la Russie et l'Italie, qui représentent environ 70% de ses activités.
Le géant russe, avance toutefois le quotidien britannique, compte bien garder ses principales filiales en croissance sur les marchés de télécoms émergents, à l'image notamment de l'Algérie, où il est actuellement en pleine négociation avec le gouvernement en vue d'une cession de la majorité du capital de sa filiale Djezzy à l'Etat algérien.
En septembre dernier, le ministre des Finances, Karim Djoudi, dont relève la gestion de cet épineux dossier, avait affirmé que les négociations sur l'achat de 51% du capital de Djezzy (OTA) étaient toujours «en cours».
L'évaluation financière de Djezzy a été confiée, rappelle-t-on, au cabinet international Sherman & Sterling-France, mais aucune information n'a filtré jusque-là sur la valeur de Djezzy. Vimpelcom n'affiche aucune réticence sur le principe de céder la majorité du capital de cette filiale à l'Etat algérien, mais se montre néanmoins exigeant sur le prix de cession. Le groupe russe avait racheté, en mars 2011, le groupe italien Wind Telecom, qui détenait 51% d'Orascom Telecom Holding, propriétaire majoritaire de Djezzy.
L'Algérie avait décidé de faire valoir son droit de préemption pour contrer les velléités d'OTH de revendre Djezzy au groupe sud-africain de téléphonie MTN. Avec plus de 16 millions d'abonnés pour un chiffre d'affaires de 135 milliards de dinars en 2011, Djezzy est considéré comme le leader du marché national de la téléphonie mobile.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)