Constantine - Revue de Presse


Vers le retour des stations de taxis au centre-ville



Le déplacement des stations de taxis du centre-ville vers des lieux assezéloignés ne semble pas avoir créé l'adhésion des usagers et des taxieurseux-mêmes.Mais une lueur d'espoir pointe dans la mesure où le wali de Constantine,qui s'est exprimé récemment sur les ondes de la radio Cirta FM, n'a pas exclu,à priori, une nouvelle répartition de certaines stations, ceci bien entenduaprès une étude qui sera faite sur le terrain par une commission composée,entre autres, des services de la police, de représentants de taxieurs, de ladirection des Transports, de l'APC etc.. Pour rappel, d'importants travaux lancés à proximité du marché Boumezzouet un problématique renforcement d'un mur de soutènement du square Benacer,ainsi que la réfection de la place Kerkeri, ont nécessité l'évacuation de troisstations qui assuraient la desserte de plusieurs cités de l'est de la ville, del'aéroport et El-Khroub notamment. Selon les autorités, ces déplacements sontnécessaires pour l'exécution des travaux précités, d'où l'obligation de muterailleurs ces stations. Ces décisions de déplacement exécutées par les taxieurs concernés, n'ontpas été très appréciées par les usagers dont la plupart ne se rendent pas auxnouvelles stations. Selon des chauffeurs rencontrés en ville, « nous sommescontraints de faire de la maraude au centre-ville pour avoir des clients car,stationner à plus de deux kilomètres du centre-ville n'est pas une solution, iln'y a pas de recettes. Nous connaissons les risques de la maraude mais on nepeut faire autrement. Des usagers déboussolés disent courir dans tous les senspour tenter de prendre en marche un taxi en maraude car il ne s'arrête pas decrainte de se retrouver verbalisé. Ils sont nombreux à agir ainsi boulevardZighoud Youcef, avenues Rahmani Achour et Aouati Mostefa. Plusieurs d'entre euxdisent que de guerre lasse, on finit par louer le taxi, payer cent dinars etéviter de se rendre aux stations éloignées. Le secrétaire général de l'UNACTinterrogé à ce sujet, exprime également son espoir. « Effectivement nous sommesau courant de ces propositions et nous souhaitons vivement un retour aucentre-ville. Grâce à cette commission, rien n'empêchera de créer de petitesstations au centre-ville que nous proposerons à la commission. Ce sont despetites stations au centre-ville qui ne devront pas dépasser dix taxis chacune.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)