Algérie - A la une


Velud : «Le Togo, c'est Adebayor car il a une grande influence sur ses coéquipiers»

Velud : «Le Togo, c'est Adebayor car il a une grande influence sur ses coéquipiers»
«La Côte d'Ivoire et le Togo ne se prépareront pas aussi sérieusement que l'Algérie pour la CAN» «Halilhodzic n'a pas besoin de me demander des renseignements sur ses adversaires»
Hubert Velud est connu en Algérie pour être l'entraîneur de l'ES Sétif, mais très peu de gens se rappellent qu'il avait été le sélectionneur du Togo durant la CAN-2010, ayant vécu l'attentat terroriste qui a visé la délégation togolaise et dont a été l'auteur une fraction de séparatistes angolais. Pour les lecteurs du Buteur, il revient sur cet épisode et donne son opinion sur la sélection algérienne et ses chances à la CAN-2013.
Nous aimerions profiter de votre présence en Algérie où vous occupez la fonction d'entraîneur de l'ES Sétif, pour vous poser des questions sur la sélection de Côte d'Ivoire...
Pas de problème, même si vous allez me rappeler un épisode douloureux de ma carrière : la CAN-2010.
Vous faites allusion à l'attentat de Cabinda '
Oui, ce qui s'était passé à Cabinda est terrible. Nous remercions Dieu d'être encore en vie. Mon adjoint et le chargé de communication n'ont pas eu cette chance. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point c'est atroce d'aller disputer une Coupe d'Afrique des nations et d'en revenir avec deux cadavres.
La décision de boycotter la compétition avait-elle été prise par la délégation sur place ou bien par les autorités politique togolaises '
Nous avons regretté de ne pas avoir participé à la CAN, en dépit de ce qui s'est passé. Après l'attentat qui a coûté la vie à deux personnes, sans parler des blessés, nous n'avions plus aucune envie de jouer. Après une réunion avec les joueurs, nous avons révisé notre position et décidé de jouer. Cependant, le président du Togo a ordonné de rentrer immédiatement.
La sélection du Togo était-elle prête pour ce tournoi '
Evidemment ! Nous nous y étions bien préparés, en effectuant un stage de presque un mois, une partie au Togo et l'autre au Congo. Même Emmanuel Adebayor était motivé pour réaliser une grande CAN.
Visiblement, Adebayor est un élément essentiel dans la sélection du Togo...
En toute franchise, quand Adebayor est motivé, c'est tout le groupe qui est motivé avec lui. C'est le capitaine d'équipe et le leader. Il a un poids considérable et une grande influence psychologique et sportive sur ses coéquipiers.
Peut-on dire que le niveau de la sélection du Togo a régressé, du moment qu'elle était absente à la dernière édition '
La sanction dont le Togo avait écopé, après son retrait, était sévère, mais cette erreur avait été corrigée avec l'annulation de la sanction. Bien que la sélection n'ait pas participé à la CAN-2012, elle a retrouvé sa force avec le retour d'Adebayor et quelques autres joueurs qui avaient annoncé leur retraite auparavant.
L'effectif actuel a-t-il connu des changements par rapport à celui que vous dirigiez '
L'ossature est restée, mais j'ai remarqué que Razak Boukari est devenu un joueur important de l'équipe. Je le connais depuis qu'il jouait à Rennes. Actuellement, il joue en Angleterre.
Beaucoup d'observateurs sous-estiment le rôle qu'aura le Togo dans ce qui est convenu d'appeler le «groupe de la mort». Votre avis '
Même si la Côte d'Ivoire est le grand favori du groupe, je pense que ce serait une erreur de sous-estimer le Togo. Cela dit, l'Algérie est d'un meilleur niveau que la Tunisie et le Togo et je crois qu'elle décochera la deuxième place de ce groupe.
Le sélectionneur Vahid Halilhodzic vous a-t-il demandé des renseignements sur la sélection togolaise '
Bien que je le connaisse très bien, il ne m'a pas contacté pour me demander des informations. Je pense qu'il connaît très bien son travail et qu'il étudiera le jeu de ses adversaires à travers des enregistrements vidéo.
Vous semblez apprécier le travail qu'il est en train d'effectuer à la tête de la sélection algérienne...
C'est vrai ! Halilhodzic est en train d'accomplir un bon travail de base dont on commence à entrevoir les fruits à travers les résultats enregistrés. Cependant, il y a des aspects technico-tactiques à parfaire, même si le groupe est animé d'un très bon état d'esprit et est très discipliné, sur ce que je vois de la sélection algérienne.
Comment voyez-vous les chances de la sélection algérienne dans cette CAN, au vu du manque d'expérience de ses joueurs pour ce type de tournoi '
Bonne question ! La Coupe d'Afrique des nations est un tournoi particulier, car on joue tous les trois jours et on affronte les meilleures sélections africaines. Le staff technique de la sélection algérienne devra en tenir compte en préparant le groupe à toutes les éventualités. Je suis optimiste quant à la capacité de l'Algérie à franchir le premier tour, surtout au vu de l'esprit de corps qui anime ses joueurs.
Comment voyez-vous le derby face à la Tunisie qui sera le premier match du tournoi pour les Verts '
Je connais très bien la sélection tunisienne, mais je vois l'Algérie passer dans ce groupe. Votre équipe est capable de faire un très grand match ou passer complètement à côté de son sujet, mais la sélection de Tunisie n'est pas régulière sur le plan de l'effort physique. L'équipe d'Algérie est de meilleur niveau que celle de la Tunisie.
Qu'en est-il du match au sommet face à la Côte d'Ivoire '
Ah ! (Rire) Vahid va affronter la Côte d'Ivoire ! Ce sera très difficile pour lui, même s'il connaît bien l'adversaire. La Côte d'Ivoire est une grande équipe, mais tout dépendra de son niveau de préparation avant le tournoi. J'ai eu l'occasion de voir son match face au Bénin.
Comment cela '
J'ai été invité à assister au match Bénin-Côte d'Ivoire, car j'étais pressenti pour être sélectionneur du Bénin. La machine ivoirienne, conduite par Gervinho et Drogba, a écrasé les Béninois par six buts. Cependant, je ne suis pas certain que le niveau de préparation de la Côte d'Ivoire et du Togo sera le même que celui de l'Algérie, dont je connais certains aspects de sa préparation pour cette CAN.
En parlant du Bénin, que pensez-vous de cette équipe que l'Algérie affrontera en éliminatoires du Mondial-2014 '
La sélection du Bénin a les mêmes caractéristiques que celles du Togo, avec une équipe articulée autour du capitaine d'équipe, Stéphane Sessègnon, qui avait fait ses débuts à Créteil. C'est le Adebayor du Bénin. Cette sélection compte sur trois professionnels évoluant en Europe, emmenés par Sessègnon. Il faut se méfier de cette équipe.
Pourquoi ne pas avoir accepté le poste de sélectionneur du Bénin '
Pour des raisons administratives et politiques.
Pensez-vous que l'un des deux qualifiés du groupe D de la CAN atteindra la finale '
Non, du moment que les qualifiés auront laissé des forces lors des trois matches difficiles, ce qui pourrait influer sur leur rendement par la suite.
Pour votre première expérience en Algérie, comment avez-vous trouvé le football algérien '
Franchement, je suis surpris par le niveau appréciable du championnat d'Algérie, surtout avec des internationaux qui sont plus forts mentalement que les autres joueurs.
Qui des joueurs de l'ES Sétif estimez-vous dignes de faire partie de la sélection algérienne '
Il y a quelques joueurs qui méritent d'être sélectionnés, tels Chalali, Karaoui, Delhoum et même le défenseur Ziti qui possède un potentiel à exploiter.
Un mot pour conclure '
Je suis optimiste de voir la sélection algérienne réussir sa CAN-2013. Elle peut passer le premier tour. Dans le football, on a aussi besoin d'un peu de chances. Ce qui est sûr, c'est que la Côte d'Ivoire et le Togo ne vont pas préparer la CAN aussi sérieusement et rigoureusement que l'Algérie.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)