Algérie - Revue de Presse


Usa-élection

élection présidentielle américaine Mais qui est donc John Kerry ? S?il est choisi lors de la prochaine élection présidentielle de novembre 2004, John Kerry sera, dans toute l?histoire des Etats-Unis, le deuxième chef d?Etat américain à parler couramment le français (après James Madison 1809-1817), le deuxième locataire catholique de la Maison-Blanche après Kennedy, dont il porte les même initiales : J. F. K., le premier président à savoir jouer au football et au violoncelle, le meilleur leader-défenseur de l?environnement et, surtout, le premier président des Etats-Unis issu de la communauté juive. Issu de la communauté juive ! Oui. Kerry est un nom irlandais, mais le vrai nom de famille de John est Kohn. On peut dire qu?à la lecture de son parcours politique - entaché de bills (tickets) en faveur de l?Etat hébreux - Kerry n?était pas le produit du lobby israélien ni un élément qui y concourt. Il risque seulement de le devenir, une fois propulsé du poste de sénateur vers la place de président, là où il aura à mijoter sa recette au sujet du conflit israélo-palestinien. Or, il ne faut point se triturer les méninges pour étayer, par un exemple, ce qui précède en épithètes. Clinton en était un. Ce monsieur assura les grandes missions au profit d?Israël, car tout simplement Hillary, sa femme, était d?origine juive. La cause paraît trop réduite pour meubler l?argumentaire mais, en réalité, la situation n?est nullement plus simple que cela. C?est que dans la vraie vérité américaine, le cousinage avec Israël joue énormément dans la démarche politique d?un groupement comme le parti démocrate, le plus peuplé de sénateurs et de députés issus de la communauté juive. Ainsi, et bien que considéré comme l?un des meilleurs sénateurs des Etats-Unis, connu pour son engagement auprès des gens ordinaires, Kerry, le diplômé de la prestigieuse Yale (Connecticut), risque de se faire basculer par son nom et pourrait devenir, encore, néfaste sur le registre palestinien. Le sénateur démocrate avait prétendu qu?il ignorait que ses grands-parents n?étaient pas irlandais et qu?il avait appris la vérité il y a juste quelques années. Mais en fait, qui est John Forbes Kerry ? Le fil paternel nous ramènera à l?année 1843 où un certain Jacob Frankel, juif polonais né le 13 mai 1809 en Haute Silésie (Pologne), se maria avec une Prusse ashkénaze, Joanna Fisher, née le 13 août 1816 à Oberglogau (Allemagne). Après deux ans de vie conjugale à Oberglogau, le couple donna naissance, le 14 septembre 1845, à Mathilde Frankel. Mathilde connut, à l?âge de 25 ans, un homme de nom de Benedict Kohn, un juif austro-hongrois habitant la ville de Bennisch, actuellement Horni Benesov, en République tchèque. Les deux décidèrent de se marier et s?installèrent à Bennisch. Le 10 mai 1873, Mathilde accoucha d?un enfant du de nom Fritz Kohn (le grand-père paternel de John Kerry). A l?âge de 20 ans, Fritz se maria à son tour, à Vienne (Autriche), avec Ida Lowe (la grand-mère paternelle de John Kerry), une juive hongroise, née le 22 février 1877 à Budapest (Hongrie). En 1901, ils donnèrent naissance dans une maison de Molding (Autriche) à Erich Kohn (oncle paternel de John Kerry). Incidents racistes Le bonheur fut d?un bref intermède car les persécutions et l?antisémitisme commencèrent à prendre des proportions dramatiques, surtout à l?égard de la minorité de confession judaïque. Les incidents racistes pesèrent lourdement sur Ida et Fritz, mais la situation affligeante n?avait pas réussi à briser Mathilde, la mère de Fritz, laquelle préféra rester en Autriche jusqu?à sa mort le 26 mai 1935. Craignant donc pour leur vie et celle de leur enfant, Fritz et Ida décidèrent de devenir crypto-juifs, par le procédé de reconversion au catholicisme, avant, bien entendu, de prendre la voie de l?exil vers les Etats-Unis. C?est à Chicago (Illinois) que Fritz, Ida et leur enfant Erich arrivèrent en 1905. Fritz prit une décision de laisser tomber son nom ashkénaze Kohn (juif de l?Europe centrale) et le remplacer par un homonyme irlandais : Kerry. Les Kerry-Kohn prospérèrent dans le commerce et se virent ensuite déménager à Brokline, un quartier riche pas loin de Boston (Massachusetts). Le 28 juillet 1915, Ida donna naissance à Richard Kerry (le père de John Kerry). Trois années après, la prospérité commencée à Chicago devint pauvreté à Boston, et la famille vécut les pires difficultés financières. Englouti dans les dettes, Frederick Kerry, né Fritz Kohn, se tira une balle dans la tête le 23 novembre 1921 à Coply Plaza Hotel de Boston. C?était le premier sort terrible de la famille immigrante. Détruite, la maison resta sans chef, Ida et ses deux enfants, Erich 22 ans et Richard 6 ans (le père de John Kerry) durent résister à ce destin malheureux : de la persécution des Autrichiens à la pauvreté des années 1920. Ida ne lâcha pas, elle garantit à son fils Richard une bonne instruction, lequel devint, par la suite, un diplomate polyglotte. Et voilà. Après quelques années, Richard rencontra une belle femme aristocrate Rosemary G. Forbes (la mère de John Kerry). Le couple se maria le 8 février 1941 à Montgomery, dans l?Etat de l?Alabama. Le 11 décembre 1943 naquit à Denver (Colorado) John Forbes Kerry, l?actuel candidat à la présidence des Etats-Unis. Ida (la grand-mère de John) mourut le 19 janvier 1960 à Sarasota, en Floride, à l?âge de 83 ans. John Kerry se maria une première fois avec Julia Thorne le 23 mai 1970, mariage ayant fini par un divorce. Julia et John Kerry ont eu deux enfants, deux filles : Alexandra (31 ans) et Vanessa (26 ans). En 1995, John Kerry se remaria avec Simoes Ferreira Teresa, fille d?un colon portugais. Elle est née en 1938 au Mozambique. Teresa avait comme premier époux Heinz Henry John, mort accidentellement en 1991. Elle hérita 4% de la firme américaine Heinz du ketchup. Teresa est très instruite, elle parle cinq langues. Pour le fil maternel, la maman de John Kerry s?appelle Rosemary G. Forbes. Elle est née à Paris le 27 octobre 1913. Le père de Rosemary, John Grant Forbes, né à Shanghaï, en Chine, en 1879, est mort à Paris en 1955. Le sénateur John Kerry se distingue aussi par des origines aristocrates puisque sa grand-mère maternelle (la mère de Rosemary) appartient à la lignée familiale Winthrop de la région d?Essex, en Angleterre, à laquelle appartenait le premier gouverneur du Massachusetts John Winthrop. Margaret Tyndale Winthrop, née le 23 février 1880 au Massachusetts, est morte à Saint-Briac-sur-Mer (60 km de Rennes, France) le 7 juillet 1970. L?année 2002 constitua le commencement d?une période douloureuse dans la vie du sénateur. En effet, le 29 juillet 2000, il perdit son père Richard. Le 14 novembre 2002, Rosemary meurt à son tour, à l?âge de 89 ans.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)