Algérie - Revue de Presse


UNIVERSITE D?ETE DU NDI



Ébauche d?une coalition politico-féminine C?est dans une ambiance bon enfant que s?est clôturée hier l?université d?été initiée par le National Democratic Institute (NDI, organisme américain) portant sur la participation de la femme à la politique. Plusieurs recommandations ont été émises par les quatre groupes de travail devant par la suite aboutir à la rédaction finale de résolutions. Est ainsi ressortie des débats la nécessité « d?exiger des politiques un quota de 35% minimum de femmes, placer les femmes en situation d?éligibilité sur les listes, créer un fonds spécial pour assurer la formation des militantes, rédiger une charte contenant tous les points qui unissent les participantes, encourager des rencontres entre femmes de partis algériens et étrangers... ». Visiblement, chacune des participantes en est sortie satisfaite. A l?image de l?organisatrice Julie Page Denham qui déclarera qu?« elles ont bien travaillé ». Fatma Zohra Mansouri, du RND, reconnaîtra qu?après les quelques frictions du début, « nous avons réussi à nous entendre sur un minimum ». Saliha Lardjane, du FLN, déclarera avoir trouvé l?expérience enrichissante. « Cela nous a permis d?acquérir un certain savoir-faire. » Behdja Bouderbala, du FFS, a, de son côté, estimé que cette rencontre était « une bonne initiative ». « On espère qu?il y aura un résultat surtout que nous, les femmes, manquons de culture politique et d?expérience », a-t-elle ajouté. Cette rencontre, la première du genre, a été oragnisée par le NDI en collaboration avec le Centre d?inforamtion et de documentaion sur les droits de l?enfant et de la femme (CIDDEF).




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)