Oran - Cinéma


«Une si jeune paix», de Jacques Charby, à la cinémathèque



Premier long métrage de l’Algérie indépendante, le film de Jacques Charby n’est pas sans nous rappeler «Les 400 coups» de François Truffaut, ou plus loin encore le «Zéro de conduite» de Jean Vigo, tant l’univers de l’enfance est riche en évènements, interrogations et passions vécus au quotidien et mimés dans les jeux ! Quoique le contexte ici soit différent, plus proche de «Jeux interdits» de René Clément, le film de Jacques Charby raconte avec pertinence le vécu de ces jeunes enfants fils de chouhada après 1962.

A l’aube de l’indépendance, ils étaient des centaines de milliers de gamins à se retrouver orphelins. Des centres furent créés pour recevoir ces fils de martyrs de la lutte de libération. Une grande et exaltante tâche d’éducation se posait: il fallait faire oublier à ces enfants les horreurs de la guerre et leur permettre de se préparer à la vie dans un pays en paix. «Il y a des enfants et des enfants à garnir de sourires», disait Frantz Fanon.

Dans ce monde des maisons de la «nouvelle génération» que décrit ce premier long métrage algérien, on voit des enfants traumatisés par la guerre et dont le comportement quotidien reste empreint de violence. «Une si jeune paix» met en scène deux groupes d’enfants de deux maisons voisines opposés par une rivalité infantile. Deux garçons ont une autorité sur leur bande et la comparaison avec le vécu récent alimente leur énergie pour aller à l’extrême.

Programmé à la cinémathèque d’Oran cette semaine à l’occasion de la Journée du chahid, ce film, tourné en 1964 et magnifiquement interprété par les enfants (de l’époque) Mustapha Belaïd, Fawzi Djeffal, Ali Larabi..., demeure une référence tant par le thème que par le succès rencontré (Prix du jeune cinéma, Moscou 1964) sur la jeunesse d’après-guerre.





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)