Une semaine pour les affaires à Oran

Pendant deux semaines, du 6 au 15 novembre, Oran accueillera des hommes d’affaires et des chefs d’entreprises du monde entier. En effet, plus de 175 exposants dont 61 étrangers prendront part à partir d’aujourd’hui à la Foire internationale d’Oran qui se tiendra au Palais des expositions. L’événement économique le plus important de l’année transformera Oran en capitale des affaires. Parmi les 61 exposants étrangers, une cinquantaine d’entreprises sont françaises et constitueront le pavillon France, le plus important de la foire après celui des entreprises algériennes. La forte participation française s’explique par les relations économiques fortes entre l’Algérie et la France. Les entreprises françaises veulent également renforcer leurs positions en Algérie et particulièrement dans l’ouest du pays, une région connue pour son dynamisme économique.

L’Entreprise des manifestations économiques (EMEC) note la participation, pour la première fois, de firmes venues de loin, du Vietnam et du Pakistan. Les entreprises tunisiennes, iraniennes et indiennes seront présentes pour la deuxième fois. Rien d’étonnant de voir des entreprises du lointain Vietnam participer à des manifestations économiques en Algérie. Le Vietnam qui a beaucoup développé son économie intéresse les entreprises algériennes qui essaient de trouver de nouveaux fournisseurs de matières premières, dans un contexte marqué par la cherté de l’euro et la dépendance du marché algérien vis—à-vis de l’Union européenne. L’UE fournit à l’Algérie plus de 60% de ses besoins en produits divers. Toutefois, la Foire d’Oran n’arrive pas à rivaliser avec celle d’Alger pour attirer beaucoup d’exposants étrangers. Pourtant, l’Oranie représente 40% de l’économie algérienne et cette région a bénéficié d’importants projets dans le cadre du plan de relance économique de 120 milliards de dollars lancé par le président Bouteflika. Un plan qui a relancé les commandes algériennes en produits et services et attire les entreprises du monde entier. Les organisateurs ont réservé les matinées pour des contacts professionnels entre opérateurs économiques, hommes d’affaires, investisseurs et industriels. Les organisateurs ont envoyé 10.000 invitations aux chambres de commerce de toutes les régions du pays, aux responsables de sociétés, de PME/PMI et aux industriels pour prendre part à cette foire. Samedi, la Chambre française de commerce et d’industrie a organisé un rendez-vous d’affaires au CCF d’Oran entre des opérateurs locaux et français qui participeront à cette foire. La quarantaine de chefs d’entreprises présents ont échangé des informations et discuté partenariat. Hier, le CFCIA a organisé un rendez-vous similaire à Tlemcen.

 La Foire d’Oran reste un rendez-vous d’affaires incontournable pour les entreprises étrangères qui veulent s’implanter sur le marché algérien.

 C’est également une occasion pour les opérateurs économiques algériens pour se faire connaître, investir et se développer. L’occasion aussi pour faire circuler l’information économique, qui reste toujours difficile à obtenir pour les chefs d’entreprises. La participation algérienne touche à plusieurs secteurs: bâtiment et travaux publics (BTP), métallurgie, mécanique, froid, emballage, hydraulique, énergie, matériels agricoles, services.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)