Algérie - Banques


Une banque contre l’argent sale du sport



Une banque des sports sera prochainement créée, a indiqué le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Yahia Guidoum.

«Cette banque servira à canaliser tout l’argent qui circule dans le monde sportif, notamment le sponsoring», a expliqué Guidoum.

« L’argent du sponsoring n’entrera pas directement dans les caisses des clubs, il doit d’abord transiter par cette banque», a-t-il ajouté, précisant que «ce sera un don qui financera toutes les disciplines sportives». En envisageant de créer cette banque, le ministère de tutelle entend contrôler la gestion financière des clubs, sachant qu’un argent fou circule dans le monde du football. L’argent du sponsoring échappe souvent au contrôle. Il faut aussi relever qu’une certaine anarchie caractérise le sponsoring, ce qui profite à des dirigeants sans scrupules. M. Guidoum a fait savoir que des séances de travail sont prévues avec les responsables des ministères des Finances et du Commerce dans le but d’accélérer la procédure de création de cette banque des sports. Les fonds de cette banque serviront à financer les clubs démunis et surtout les sections sportives n’attirant pas des sponsors. Ainsi la création prochaine d’une banque des sports vient pour compléter les réformes entamées par le ministère de la Jeunesse et des Sports dans le secteur des sports. Après la promulgation des statuts du dirigeant, du joueur et de l’entraîneur et la mise en conformité des statuts des fédérations sportives avec ce nouveau décret sur le sport, le MJS s’attaque à l’aspect financier. C’est dans la perspective de permettre aux clubs de devenir des sociétés par actions que la banque des sports sera mise en place. La mise en place d’une banque des sports répond au souci du MJS d’asseoir les réformes dans le secteur des sports. Cependant, ces réformes connaissent une certaine levée de boucliers, pour ainsi dire, à l’exemple des présidents de fédérations qui s’étaient opposés à la mise en conformité des statuts de leurs fédérations respectives avec le nouveau décret sur le sport. A ce titre, un bras de fer oppose le ministère à plusieurs fédérations. Dans le même ordre d’idées, la création d’une banque des sports sera mal vue par des présidents de clubs et de fédérations. Il faut relever que la tutelle n’a pas un droit de regard sur les finances provenant du sponsoring et ne peut contrôler que l’argent attribué aux clubs et aux fédérations dans le cadre des subventions. Avec la banque des sports, non seulement l’opération de sponsoring sera transparente, mais elle n’échappera pas au fisc. Ainsi les revenus et les ressources financières des clubs et des fédérations seront répertoriées et ne prendront pas des destinations occultes. A titre indicatif, des indiscrétions font état de véhicules, acquis dans le cadre du sponsoring, seraient au nom de certains dirigeants sportifs, ce qui dénote de la destination prise par l’argent des sponsors. C’est dans le but de combattre ce fléau que le MJS insiste sur la création de la banque des sports.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)