Constantine - Services Divers


Une activité à réglementer



Le palais de la culture Malek Haddad a abrité jeudi dernier une rencontre organisée par le bureau de Constantine de la fédération nationale des agences immobilières (FNAI). Affiliée à l’union générale des commerçants et artisans algériens UGCAA, cette dernière a vu le jour en avril 2006. Le bureau exécutif de Constantine composé de huit membres élus au mois de septembre 2006, a été installé officiellement jeudi dernier au même titre que le conseil de la wilaya. Pour ce dernier, les membres ont été désignés par les adhérents à raison d’un élément pour cinq agences immobilières. « Le conseil aura un rôle consultatif et veillera à l’application des décisions de l’assemblée générale avec un droit de regard sur le budget de fonctionnement et le budget prévisionnel », nous dira Nourreddine Barkat, président du bureau de Constantine de la FNAI qui ne manquera pas d’insister sur le travail de sensibilisation et de formation lancé en direction des agences immobilières. « Notre but principal est d’organiser et de moraliser la profession en attendant un statut qui régit les activités des agences immobilières, car jusqu’à présent nous sommes considérés comme des commerçants exerçant en vertu du code civil qui réglemente les relations entre mandant et mandataire », poursuit-il. Il faudra aussi convaincre les récalcitrants car sur les 172 agences immobilières activant dans la wilaya de Constantine, 45 seulement y font partie. Cette franchise a quelque peu dérangé certains. Le souci d’uniformiser les transactions et l’instauration de nouvelles mesures en matière de respect de la tarification et des honoraires, mais aussi imposer une conduite à suivre pour soigner une image de marque ternie par les pratiques douteuses de certains gérants, trouvera en face un écho mitigé. Le malaise qui règne au sein de la corporation est difficile à cacher. « Les choses ont atteint un stade de méfiance et de réserve entre les gérants des agences immobilières eux-mêmes » expliquera Nourreddine Barkat qui cite des plaintes parvenues au bureau de Constantine émanant de citoyens , et qui incriminent certaines agences soucieuses beaucoup plus du gain que du respect des procédures légales.





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)