Algérie - Investissements et partenariat


Un projet algéro-allemand d’électricité «propre»



Un projet de réalisation d’une centrale thermoélectrique solaire en Tour en Algérie est à l’étude. Dans cette perspective, une délégation allemande, conduite par le professeur Bernhard Hoffschmidt, directeur de l’Institut solaire de l’Université des sciences appliquées de Aachen, en Allemagne, s’est rendue dernièrement à Alger. Cette visite est intervenue sur invitation du secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Après l’Allemagne, l’Algérie sera le deuxième pays à recourir à cette technologie de pointe pour la production de l’électricité solaire, explique un chercheur algérien, le docteur Ahmed Khedim, installé en Allemagne, à l’origine de cette initiative.

La visite de travail effectuée par la délégation allemande a été une occasion pour examiner avec les responsables du Centre de développement des énergies renouvelables de Bouzaréah les modalités de concrétiser ce projet de production de l’énergie solaire sans aucun gaz polluant. Dans une correspondance adressée à notre rédaction, le professeur algérien explique les grands axes du projet. Celui-ci consiste en la construction d’une centrale thermoélectrique solaire en Tour dans la nouvelle ville de Sidi Abdellah, dans la périphérie d’Alger. Cette centrale est composée d’un champ d’environ 1,5 ha de capteurs-miroirs appelés héliostats, explique le Dr Khedim. Positionnés par ordinateur, ces capteurs vont poursuivre la trajectoire solaire durant la journée et réfléchir le rayonnement solaire provenant de ce champ d’héliostats et le focalisent sur une surface extrêmement réduite de 4 à 6 m2, appelée récepteur. Celui-ci, situé au sommet d’une tour de 40 m de haut, est chargé de transformer ce rayonnement solaire en chaleur, sachant que la température peut dépasser les 1.000°C. Par la suite, l’électricité est produite grâce à un générateur installé dans le dispositif. D’autres avantages découlent de l’utilisation de cette technologie de la Tour solaire. L’étude du chercheur algérien indique à ce sujet que l’énergie thermique peut produire de l’hydrogène, un combustible considéré dans les années à venir comme un alternatif aux hydrocarbures.

 




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)