Algérie - Import-Export de Produits Divers


Un guide pour les entreprises exportatrices



La Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI) a organisé, hier, une journée portes ouvertes sur sa médiathèque présentée comme un instrument d’information au service des hommes d’affaires intéressés par le marché algérien des entreprises et des opportunités d’investissement. A cette occasion, la CACI a présenté son nouveau système d’information commerciale «El Wassit», conçu à l’adresse des petites et moyennes entreprises exportatrices. Le Système El Wassit permet l’accès aux opportunités d’affaires en ligne et offre, entre autres, à ses utilisateurs deux bases de données. L’une, baptisée OPERA, répertorie les entreprises algériennes dans les secteurs de l’industrie, des services et du commerce, alors que l’autre, fruit d’un partenariat avec UBIFRANCE, fournit des informations sur les marchés extérieurs, ainsi que des données statistiques mondiales, des réglementations internationales et des appels d’offre.

Ce système d’information commerciale a été mené en partenariat avec le FSP (Fonds de solidarité prioritaire), financé par la France à hauteur de 3 millions d’euros. Le responsable de l’action culturelle à l’ambassade de France, M. Philippe Geongeais, a indiqué que cet outil vise à «apporter un appui informationnel aux exportateurs». Et de rappeler que la médiathèque a été créée en grande partie grâce au partenariat avec Ubifrance, l’ancien Centre français du commerce extérieur.

Il ajoutera que le FSP a aussi «contribué à la restructuration du dispositif national d’accréditation, de normalisation et certification des produits» afin de «faciliter l’accession de l’Algérie à l’OMC et de mettre en oeuvre l’accord d’association avec l’Union européenne». «Nous voulons accompagner l’Algérie dans son processus de développement car c’est un pays privilégié pour la France en terme de partenariat», a-t-il déclaré.

M. Marc Martinant, chef de projet Ubifrance, a indiqué, pour sa part, qu’il est question d’accompagner les opérateurs algériens et de leur ouvrir une fenêtre sur le marché mondial. C’est un projet, dit-il, qui vient en complémentarité avec le système El Wassit. La coopération entre la chambre de commerce algérienne et celle de Paris a aussi abouti à la réalisation de l’école supérieure des affaires qui a nécessité un montage financier de 4 milliards d’euros, dont 500 millions de dinars ont été dégagés par la partie algérienne, a souligné Bendjaber, président de la CACI.

Mettant en valeur l’importance des échanges commerciaux avec la France, Bendjaber a indiqué que la France représente, pour les premiers neufs mois de l’année 2006, le premier fournisseur de l’Algérie avec un volume de production de 3.241 millions de dollars, soit 20.77% des importations globales de l’Algérie, suivie par l’Italie et la Chine qui, respectivement, fournissent pour le marché local des produits d’une valeur de 1.394 et 1.169 millions de dollars. Dans le sens inverse, la France est le quatrième client de l’Algérie avec des importations d’un volume de 3.050 millions de dollars, soit 7.61%, après les USA (22.82%), l’Italie (15.48%) et l’Espagne (8.98%).







Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)