Annaba - Revue de Presse


Un chalutier rompt ses amarres à El Kala

Les services de la Protection civile sont intervenus hier en fin de matinée pour porter secours à un chalutier qui a rompu ses amarres dans le port et failli couler. Avant cela, il aurait pu causer de sérieux dégâts aux autres embarcations. Ces derniers finalement sont minimes. On ne déclare aucun autre sinistre grave dans la wilaya en dehors des zones urbaines habituellement inondées où il a fallu intervenir pour rétablir la circulation des personnes et des véhicules. Sans donner le moindre répit, deux grosses tempêtes se sont abattues sur la région ces deux derniers week-ends. Les services de la météo ont annoncé des vents qui ont atteint 120 km/h. Les pluies de la semaine dernière, où l?on a enregistré près de 110 mm en 24h, ont privé d?eau pendant plusieurs jours la ville d?El Kala parce qu?elles ont noyé les équipements d?une station de traitement. Les pluies incessantes ont transformé les rues en cours d?eau et il a fallu improviser des gués de fortune pour permettre aux enfants de rejoindre leurs classes. Les plus gros dégâts sont constatés à Melha El Gantra, une mechta au bord du lac Mellah, où des habitations ont été envahies par les eaux dans la nuit de mercredi à jeudi. La plus touchée dans ce secteur est la station de recherche biologique de l?université de Annaba qui a perdu de précieuses collections végétales et animales accumulées depuis près de vingt ans. « Nous n?avons jamais eu ce genre de problème auparavant, même au plus fort des inondations précédentes. Ce sont les travaux de réfection de la route de cet été qui ont comblé le fossé qui nous protégeait. Les ouvriers sont repartis en laissant les choses en l?état. C?est un véritable désastre ! », ont déclaré les professeurs révoltés qui tentaient avec leurs étudiants et des moyens de fortune de sauver ce qui pouvait l?être.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)