Oran - Revue de Presse


Un centre antipoison au CHUO



80% des intoxications aiguës sont volontaires Un centre antipoison est désormais opérationnel à Oran depuis le 1er juillet. Doté d?un service d?information toxicologique, il assure une couverture de toute la région Ouest du pays et a pour mission principale l?information toxicologique à l?intention des professionnels de la santé et des citoyens. En effet, près de 500 cas d?intoxications aiguës sont enregistrés annuellement ; les intoxications volontaires représentent 80% des cas. L?intoxication aiguë est devenue un problème de santé publique. Ce sont les femmes qui sont les plus sujettes. Les tranches d?âges les plus vulnérables sont les adolescents de 14 à 20 ans. Les médicaments sont à 78 % les causes d?intoxication, avant les pesticides et les plantes. Par ailleurs, le service de pharmaco-toxicologie participe au programme de prises en charge des toxicomanes, en collaboration avec l?hôpital psychiatrique de Sidi Chahmi, en assurant une assistance technique dans le suivi toxicologique des personnes en cure ou désireuses de s?en sortir. Notons que 112 patients, dont 105 hommes et 5 femmes, sont suivis ; 58% d?entre eux souffrent de graves dépendances à la drogue. Ce centre est doté d?un analyseur des drogues et médicaments dans le milieu biologique, qui sera opérationnel à partir de la mi-juillet. En attendant d?être inauguré officiellement par le ministre de la Santé, le centre antipoison fonctionne tous les jours, 24 heures sur 24, utilise un numéro de téléphone qui deviendra un numéro vert par la suite, et a un personnel composé de médecins répondeurs formés en toxicologie. 




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)