Algérie - Revue de Presse


Tunisie

Jalal Zoghlami en grève de la faim Le tribunal correctionnel de Tunis doit rendre, aujourd?hui, son verdict dans l?affaire de Jalal et Néjib Zoghlami, les deux frères du journaliste Taoufik Ben Brik. Jugés pour des « délits de droit commun », les frères Zoghlami ont comparu, le 29 octobre dernier, mais le tribunal a préféré mettre l?affaire en délibéré. Ils ont été arrêtés le 22 septembre à la suite d?une bagarre dans un café-bar au centre-ville de Tunis. Onze chefs d?inculpation ont été retenus contre eux, dont les plus graves sont « destruction de biens d?autrui », « violence » et « port d?arme blanche ». Selon une source officielle, interrogée par l?AFP, Jalal et Néjib Zoghlami, « en état d?ébriété manifeste », avaient « provoqué des altercations avec les clients d?un bar avant d?en venir aux mains... » Leurs avocats estiment, en revanche, qu?il s?agit d?un « procès monté de toutes pièces » par les autorités tunisiennes. « De fait, les frères Zoghlami ont été provoqués, puis agressés par des policiers en civil. De plus, les témoins à charge ne se sont pas présentés le jour du procès. Or, en tant qu?avocats de la défense, nous avons le droit de les interroger. Ils se sont absentés pour brouiller les cartes », estime Me Nourredine Benisaâd. « Comme on ne peut plus toucher Taoufik Ben Brik, on s?est rabattu sur ses frères », a-t-il ajouté. Selon Me Benisaâd, Jalal venait de rentrer de France et s?apprêtait à relancer son mensuel (clandestin) Kaws el karama (l?arc de la dignité) juste avant les élections générales tunisiennes tenues le 24 octobre. Pour dénoncer le harcèlement judiciaire dont est victime sa famille et les mauvaises conditions de sa détention à la prison de Mornag (Tunis), Jalal Zoghlami a entamé, le 1er novembre, une grève de la faim.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)