Algérie - Revue de Presse


TRO

Pour un andalou moderne « Modanda », un nom original pour une troupe de musique qui veut dire moderne andalou. Mais le pari de moderniser cette musique traditionnelle n?est cependant pas tout à fait gagné pour Amine Tilioua (chanteur soliste) et une dizaine d?autres musiciens, tous ??dissidents?? de l?association El Mansourah au sein de laquelle ils ont été initiés dès leur jeune âge. Une mouture de cette nouvelle tentative qui consiste à sortir de l?orthodoxie des ??noubas?? a été présentée, samedi soir, devant le public du TRO, majoritairement jeune. Seulement, à propos de moderne, la troupe s?est juste enrichie d?une batterie, d?une basse et d?une guitare rythmique en faisant appel à des musiciens ayant déjà fait leurs preuves sur la place locale. Ces instruments n?ont fait, en fin de compte, que renforcer la section rythmique traditionnelle (bendir, darbouka et tar). En effet, Modanda a sélectionné, pour cette soirée, les pièces les plus dansantes de son répertoire, un style parfois très proche du genre communément appelé ??moghrabi??. Le rythme festif n?a pas épargné les incantations liturgiques d?usage (m?dih) dédiées au Prophète et chantées en introduction . La troupe traditionnelle est soutenue par un saxophoniste (Fethi Kihel), créant ainsi un précédent dans ce genre de troupes qui favorisent plutôt les instruments à cordes (luths, violons, banjos, etc.) au détriment des cuivres.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)